Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

L es progrès des technologies numériques aidant, rumeurs et libelles s’appellent maintenant fake news. Si le fond de leur mécanique est resté le même, la puissance des algorithmes et la rapidité des réseaux sociaux ont plus que décuplé leur force et leur capacité de nuisance. Présentes dans tous les secteurs de la société, elles sont devenues des armes d’influence bon marché et mortelles que de nombreux groupes de pression ou politiciens sans scrupule n’hésitent pas à utiliser pour faire avancer leurs agendas respectifs.

Après le terrorisme (C'est quoi un terroriste ?), Doan Bui et Leslie Plée s’attellent à démystifier et décrypter les nouvelles techniques de désinformation. Récit documentaire aux allures de blog nourri aux meilleures enquêtes journalistiques, Fake news – l’info qui ne tourne pas rond fait le point sur les différents styles de réalité alternative (©trump) du moment. Un peu d’histoire, ce qu’il faut de jargon spécialisé, deux ou trois plongées sur le terrain (ne pas rater l’incroyable reportage en Macédoine du Nord, le centre névralgique mondial du «putaclic»), mises en contexte des différents joueurs (entre complotistes, tout le monde adhère aux délires de son voisin), etc., les propos font d’abord sourire – quel danger peuvent bien représenter les bienheureux «platistes» ? -, avant de crisper et d’énerver quand les «antivax» et autres négationnistes entrent dans la danse. Le risque est bien réel, sous le couvert de questionnements justifiés et de la complexité des réponses des vrais connaisseurs, des lobbies intéressés inondent les médias d’explications fallacieuses et dirigées. Résultat, la confiance s’effrite, le doute systématique s’installe et la tentation d’accepter des solutions de facilités commence à séduire.

Outre une description minutieuse de ces mécanismes, l’ouvrage offre également des trucs ou des outils bienvenus pour déjouer les arnaques. Visuellement, les dessins et la mise en page simples et ultra-efficaces de Leslie Plée apportent du recul et des respirations nécessaires pour rendre accessibles cette avalanche de renseignements allant de la sociologie aux sciences cognitives en passant par la géopolitique mondiale et la psychologie de masse. Aussi bien imaginée, la pertinente métaphore graphique avec l’Alice de Lewis Caroll qui jalonne le livre apporte ce qu’il faut d’ambiguïté en questionnant directement les convictions profondes du lecteur. Bien vu !

Sujet du jour par excellence et d’une importance cruciale pour le fonctionnement des démocraties libérales, les rouages de la désinformation organisée se doivent d’être compris et dénoncé. Accompagnant Les complotistes de Jorge Bernstein et Fabrice Erre, album plutôt destiné au jeune public, Fake news – l’info qui ne tourne pas rond est une lecture indispensable et salvatrice.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Fake news, l'info qui ne tourne pas rond

  • Currently 5.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 5.0/5 (1 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 29/09/2021 à 07:51:30

    J'ai beaucoup aimé cette BD qui nous décortique les informations truquées que l'on peut avoir depuis toutes ces dernières années. On se souvient que Donald Trump a été élu président des USA grâce à cette puissance néfaste informatique d'origine russe qui s'est répandu dans le monde pour défendre les personnalités d'extrêmes droites nationalistes.

    Les conseillers du président Trump ont eux-même parlé de « vérités alternatives ». On peut dire que Trump est réellement le roi de la fake news en plus d'avoir provoqué la mort de 5 personnes devant le Capitole le 6 janvier 2021. Il n'accepte pas la contradiction et la presse doit être aux ordres.

    Actuellement, les infox sont de partout surtout sur la toile. Il faut se méfier des articles qui nous indiquent que tel aliment provoque le cancer ou qu'un vaccin peut nous tuer. Il faut savoir garder l'esprit critique. L'auteure la journaliste Doan Bui nous donnera quelques pistes pour nous y retrouver dans cette jungle.

    Je suis sidéré par exemple d'apprendre qu'il y a une frange très importante de la population américaine qui croît non sans rire que la terre est plate (16% de la population), que l'homme n'est jamais allé sur la Lune, que Thomas Pesquet est un imposteur, ou que les attentats du World Trader Center n'ont jamais existé.

    L’œuvre commence d'ailleurs par une tragédie américaine survenu en 2012 suite à la réélection d'Obama dans une école élémentaire américaine de la ville de Sandy Hook où un tueur fou avait massacré 20 gamins de CP, 3 institutrices ainsi que la principale. Beaucoup de gens sur internet avaient alors qualifié les parents victimes de cette tragédie épouvantable d'acteurs de cinéma à la solde du gouvernement qui voulait faire interdire les armes. C'est allé très loin car certains de ces pauvres parents meurtris ont reçu des menaces de mort et ont dû déménager. Je suis réellement abasourdi par tant de bêtises ainsi que par le niveau intellectuel de ces pauvres gens sans vouloir être méprisant. C'est sans doute un problème d'éducation.

    C'est comme ceux qui mettent à égalité le régime de Corée du Nord d'un côté et la démocratie américaine de l'autre. Comment croire que c'est à peu près du même niveau ?! Je les invite respectueusement alors à vivre dans l'une des pires dictatures de la planète afin de se faire eux-même une idée à titre d'expérience. Certes, tout n'est pas rose dans une démocratie mais c'est bien pire dans un régime totalitaire.

    L'auteur a réussi à démontrer et à démonter ce mécanisme des conspirationnistes qui mettent tout en doute. J'ai appris ce qu'était par exemple un truther c'est à dire des gens qui veulent absolument coller leur vérité sur les faits qui les dérangent en faisant alors un déni de réalité (exemple récent: le COVID, c'est une petite grippette de rien du tout). C'est effectivement le symptôme d'une époque qui doutent de tout et qui n'a plus confiance en rien à commencer par les institutions (le gouvernement, les scientifiques, les médias traditionnels). Oui, tous les autres sont des pourris pour les truthers. On les retrouve par exemple parmi les supporters de Trump ou d'autres personnalités dans le monde peu recommandables, parmi les pro-Brexit ou les anti-vax ou encore les climato-sceptiques. Inutile de vous préciser que ce n'est pas vraiment ma tasse de thé.

    On apprendra qu'un ingénieur chez Google qui a été viré depuis nous indique que des algorithmes boostent les contenus conspirationnistes et complotistes à travers le monde ce qui peut avoir des conséquences plutôt perverses. On apprendra également que la Macédoine du Nord avec ses deux millions d’habitants est devenu une plaque tournante en Europe de ces fakes news pour obtenir le plus de clics possibles sur leurs articles et se faire de l'argent facile via Facebook ou Google.

    Cette lecture a été assez salutaire pour moi. Je pense qu'elle peut être d'utilité voir de salubrité publique surtout à une époque où l'épidémie de COVID19 a été un terreau idéal pour les fake news.