Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Ecoline

31/05/2021 3807 visiteurs 7.0/10 (2 notes)

Il pleut à verse sur Paris, à la veille d'un évènement de taille qui a déjà martelé les pavés de la capitale : l’Exposition universelle ! Les visiteurs du monde entier viendront admirer les merveilles proposées. Ecoline aurait dû en faire partie, imaginez, elle, la chienne qui peint ! Pourtant, son avenir était tout tracé : suivre les pas de son père, le meilleur garde des campagnes aux alentours. Mais, plongée dans ses envolées rupestres, elle a failli à sa mission et fut renvoyéee de la ferme. Qu'à cela ne tienne, elle ira tenter sa chance dans Paname !

Stephen Desberg propose un scénario original qui réussit pleinement la transposition du monde animalier à celui des humains. Il démarre par un procédé classique : un flashback remontant aux origines du drame des premières pages et qui dévoile progressivement la façon dont la petite héroïne s'est retrouvée dans une telle panade. Ce parcours initiatique montre la manière de braver un destin tracé d'avance et la récompense de vivre selon ses envies, malgré les embûches. Le cadre et la période choisis permettent de découvrir une ville haute en couleurs, en particulier lors de l'essor de l'impressionnisme. Citant volontiers Verlaine et ses vers Il pleure dans mon cœur, le texte se révèle très agréable et chantant. Les personnages secondaires - Musette, la chatte danseuse, le pigeon bohème Raoul, le policier Fédor évoquant Javert, l'âne mégalo Bonbon - sont travaillés et riches, formant une galerie pittoresque très intéressante et vite attachante. Le rythme haletant, formé de péripéties et de rebondissements, assure une lecture captivante. Les enfants apprécieront le premier degré avec les animaux et leurs aventures promouvant de bonnes valeurs. Quant aux adultes, ils trouveront également leur satisfaction dans cette restitution du dix-neuvième siècle et ses richesses artistiques qui sont représentées avec talent.

Ana Teresa Martinez Alanis livre un charmant dessin, dans des tons qui jouent notamment sur le contraste de bleus doux et de jaune vif. La composition des planches dynamique et inventive n'hésite pas à offrir des pleines pages où des cases se promènent afin de diriger le regard, et où des cadrages vertigineux en plongée ou contre plongée multiplient les plans de vue. Les bêtes sont croquées avec malice et un brin de comique, le lecteur peut ressentir tout le plaisir que la dessinatrice a tiré en leur donnant vie. Les scènes décrivant le Moulin rouge se distinguent particulièrement, dans les détails et l'atmosphère, franchement réussis. Et la cerise, quelques vignettes clins d'œil à Lautrec ou Van Gogh parsèment l'ouvrage.

Un graphisme très frais et adorable pour une belle histoire de courage qui se lit à plusieurs niveaux, donc à mettre entre toutes les mains !

Par L. Moeneclaey
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Ecoline

  • Currently 5.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 5.0/5 (2 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Saigneurdeguerre Le 09/06/2021 à 21:00:32

    Les constructions pour la grande exposition universelle de Paris avancent à grands pas. Il y a notamment cette grande tour de fer construite par monsieur Eiffel qui commence à être visible de toutes parts alors qu’elle n’est pas encore terminée. C’est dans ce décor que nous retrouvons Ecoline.

    Ecoline, qui ? Visiblement son nom ne vous dit pas grand-chose. Ecoline est une chienne. Une chienne un peu SDF vu qu’elle loge sous les ponts de Paris et qu’elle est en bien mauvaise posture. Son père l’avait prévenue. Elle a jeté la honte sur son géniteur, un chien de garde remarquable, en n’arrivant pas à donner l’alerte alors que des voleurs s’étaient introduits dans la ferme dont son père assumait la garde. A Paris sa sœur, Germaine, l’a abritée quelques jours mais sa présence commençait à déranger. Elle a dû s’en aller.
    Ecoline n’était pas faite pour être chienne de garde, mais elle a un talent…

    Critique :

    Avec ses couleurs dans la veine impressionniste, Ana Teresa Martinez, pourrait nous faire croire qu’il s’agit là d’un livre pour enfants. Mais l’œuvre est bien plus subtile et finit par toucher un très vaste public tant pour l’histoire, qui se rapproche d’un conte, que par les illustrations qui font immédiatement penser à l’univers des Impressionnistes. Eh bien, figurez-vous que c’est voulu ! Ecoline, dont malheureusement l’histoire de la peinture n’a pas retenu le nom, est une chienne qui vit à l’époque de l’impressionnisme et joue avec les couleurs tout comme ces peintres-là, voire même mieux. C’est un ouvrage que l’on appréhende à différents niveaux et qui convient pour tous les âges.
    Au début, j’étais dérouté. Finalement, je l’ai lu d’une traite en en appréciant les clins d’œil à de nombreuses toiles de mes peintres préférés.