Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

Prosopopus

29/12/2003 8716 visiteurs 6.8/10 (10 notes)

P rosopopus… ce nom résonne comme un mystère, une énigme insoluble… Que peut bien désigner ce mot si étrange, si étranger ?

Tout commence par une immense zone d’ombre, une ville obscure et tentaculaire qui se cache sous la fumée grise qui en émane… une ville triste où règne la loi du sang, du sexe et de l’argent… une ville où toute trace d’amour est immédiatement polluée par la corruption d’un monde en dégénérescence…une ville où naîtra un monstre improbable, qui pourrait paraître grotesque s’il n’était pas si terrifiant…

Intrigant… C’est bien le mot qui sera sur toutes les lèvres à la lecture de cet album particulièrement hors normes, entièrement muet. Nicolas de Crécy nous livre ici un one-shot atypique qui réjouira les uns et effrayera les autres. Difficile, effectivement, de faire l’unanimité avec une œuvre si personnelle, si éloignée de ce qui a déjà été fait.

Laissons donc tout un chacun juger par lui-même de la qualité de cet album, de son intérêt et de sa pertinence.

Mais empressons-nous de saluer la performance de l’auteur qui parvient à nous raconter une histoire fort complexe en ne recourrant qu’à l’image, et qui ne se contente pas d’une narration linéaire, mêlant habilement passé et présent au risque de dérouter encore plus le lecteur. Le dessin si particulier de De Crécy pourrait également en rebuter plus d'un mais force est de constater que son trait hachuré, unique en son genre, rend à merveille l'ambiance particulièrement lugubre du récit et les tourments endurés par les personnages. Au final, il parvient à leur donner une véritable personnalité sans les faire parler et le lecteur finit par s'y attacher. Une prouesse qu'il convient de souligner.

Pour finir, saluons l’éditeur qui a su s’écarter des voies les plus courues de la bande dessinée pour nous proposer ce voyage dans l’imaginaire particulièrement débridé de l’auteur, au risque de « casser » l’image de la noble collection Aire Libre. Mais ne se veut-elle pas justement, comme son nom l’indique, un espace de création et d’infinie liberté ?

Qu’il plaise ou qu’il ne plaise pas, là n’est pas la question. Cet album a le mérite d’exister. Laissons à chacun le soin de le percevoir comme il l’entend.

Par D. Wesel
Moyenne des chroniqueurs
6.8

Informations sur l'album

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.