Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Urban 5. Schizo robot

10/05/2021 6585 visiteurs 7.9/10 (7 notes)

M onplaisir est sens dessus dessous après la nouvelle attaque terroriste orchestrée par Merenia Colton et les siens. Les « vacanciers » continuent de fuir la cité et, tandis que Springy et A.L.I.C.E. tentent de ramener le calme et restaurer la confiance, la fédération décide de prendre les choses en mains, sur place. Il semble que le jeu touche à sa fin...

Onze ans auront été nécessaires à Roberto Ricci et Luc Brunschwig pour livrer les cinq tomes de leur série. Plus quelques années encore avec Urban Games, précédente tentative avortée chez les Humanoïdes Associés. L'attente autour de Schizo Robot a donc été longue et le chemin semé d'embûches* mais elle en valait la peine.

Comme depuis le début, le sens du détail et de la mise en scène du dessinateur italien font mouche. Adaptant son style à l'univers (le dessin animé Overtime ou la réalité) ou sa palette de couleurs en fonction de la temporalité, il permet de suivre la chronologie et les enchainements sans accroc. Les décors, qu'ils soient extérieurs dans les ruelles glauques de Monplaisir ou intérieurs sur un plateau TV ou dans une chambre d'hôtel, sont détaillés et participent à l'atmosphère qui se dégage de chaque séquence. Chacune d'elle est truffée comme de détails et apparitions en forme de clin d’œil que les lecteurs traquent avec plaisir. Surtout, le trait de l'artiste est toujours précis, expressif, organique et marque chaque séquence de l'intensité requise.

Et de l'intensité le scénariste du Pouvoir des innocents (et ses suites) en a mis. Qu'il referme les portes en apportant toutes les réponses aux questions qu'il avait amené le public à se poser au cours des quatre premiers albums ou qu'il étoffe un peu plus la psychologie de ses personnages, Luc Brunschwig régale son lectorat. Il s'applique à rendre claire et fluide une intrigue déjà solide. Jouant sur le rythme, autant grâce au découpage qu'au tempo des révélations et des rebondissements, les auteurs livrent une histoire haletante et renouvellent constamment le suspense jusqu'au dénouement, tout à la fois glaçant, heureux et surprenant (tout dépend de quel côté il est vu). Du grand art !

Conclure une histoire prometteuse sans décevoir est toujours compliqué, surtout lorsque dès les premières cases, elle démontre de telles qualités et propose une telle ambition. Luc Brunschwig et Roberto Ricci y parviennent haut la main en offrant un épilogue à la hauteur et font de leur Urban une des toutes meilleures séries de ces dernières années.

* lire le dossier et l'interview des auteurs.

Par M. Moubariki
Moyenne des chroniqueurs
7.9

Informations sur l'album

Urban
5. Schizo robot

  • Currently 4.64/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.6/5 (33 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    snovra Le 18/06/2021 à 14:51:56

    J'encourage tous ceux qui aiment les séries scénaristiquement riches et superbement illustrées à se procurer ces 5 tomes d'Urban. C'est une série incontournable !
    A ceux qui trouvent le dernier tome plus faible .... relisez-le et vous changerez sans doute d'avis.

    Zeul Le 16/06/2021 à 20:25:52

    Je rejoins les 2 avis précédents : l'album est beaucoup moins bons que les précédents. La qualité graphique s'est écroulée d'un coup : pourquoi ? La fin de l'histoire déçoit quelque peu même si je ne me l'explique pas bien. Dommage pour cette série qui était pour moi le must de ces dernières années... jusqu'à ce final effectivement assez fade...

    kingtoof Le 15/06/2021 à 16:41:30

    Un avis medium par rapport au deux commentaires précédents.
    Le dernier opus d'Urban n'apporte pas de grandes révélations et est plus fade que les autres tomes, cependant il reste d'une facture très correct.
    Comme souvent les fins d'une excellente série ne sont pas à la hauteur des attentes des fans.

    e-mg72 Le 15/06/2021 à 06:41:25

    Ma seconde claque de 2021, mais cette fois ce n’est pas dans le bon sens du terme.
    Le cycle s'achève, du coup on relit tout et là... Mais qu'est-ce que ce 5e album ? Où est passé ce dessin si juste, si précis et simplement beau qui m’avait attrapé il y a 10 ans déjà ? Est-ce l'usure du temps ? Est-ce la conséquence d’un scénariste incapable de mener à ses projets géniaux dans la durée (4 ans depuis le dernier album, 4 ans pour Holmes, 9 ans pour conclure la Mémoire dans les poches, …) ? Après tout ce temps la série n’a plus le même impact. Les ventes ont dû chuter. Combien de temps restera ce 5e tome sur la table des libraires, alors comment se motiver pour réaliser un album aussi parfait que le premier, quand tout n’était que promesse ?
    C’est dommage car le final de cette série méritait une apothéose, les lecteurs fidèles aussi...

    Yovo Le 24/05/2021 à 22:52:19

    Il n’aurait pas fallu qu’une conclusion aussi longtemps attendue déçoive ! Heureusement, ce 5ème et dernier tome est aussi beau que prenant. Je note l'album à l’aune de la série entière. Série qui semble d’ailleurs avoir été bien peu promue et défendue par Futuropolis... C’est étonnant, désolant même, vu la qualité générale de la réalisation : dessin et scenario parfaitement en phase captivent à chaque page.

    Mi science-fiction, mi anticipation, l’univers profondément ténébreux développé par "Urban" est particulièrement maitrisé et abouti, même s’il peut rappeler certaines productions d’un genre proche. Et si cet ultime opus ne répond pas précisément à toutes les questions, il boucle de façon fluide et cohérente une série foisonnante, spectaculaire, inventive, intelligente, glaçante. En un mot, incontournable.

    A découvrir absolument pour ceux qui seraient passés à côté.