Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Somnolences

16/04/2021 3028 visiteurs 6.0/10 (1 note)

T aïwan, aujourd’hui. Plus ou moins autobiographiques, anecdotiques ou profondes, dix histoires pour dix moments choisis au hasard dans un quotidien gris ou ensoleillé, entre tradition et modernité. Que faire de ses journées ? Que choisir à l’épicerie ? Et la famille ? Quid de L’amour et des vacances dans tout ça ? Pei Shu Chen raconte ce qu’est être une (jeune) femme à Taipei.

Sans esbroufe ni effets de manche inutiles, l’autrice dresse un portrait sincère de la réalité au jour le jour et de l’empilement des petits riens qui permettent inlassablement d'aller du lever au coucher. Tristounette ou répétitive, cette existence ? Oui, parfois. Cependant, en s’y attardant un peu, celle-ci s’avère nettement plus riche que les apparences. Une vieille amie de passage, une rupture amoureuse, une parente qui s’éteint, une nouvelle recette de cuisine à essayer, des projets d’avenir même, sans bouleverser totalement sa routine, il faut rester sur ses gardes, rien ne se répète vraiment. La solitude et une certaine usure se font néanmoins remarquer. À ce propos, surtout quand on est une fille, il y aura toujours une mère pour rappeler que le temps passe et qu’il faudrait penser à se poser et fonder un foyer.

Une approche simple tout en crayonné sans encrage, juste rehaussé à l’aquarelle porte ces récits. Quoique précise, la dessinatrice laisse beaucoup de liberté à sa narration. Résultat, les planches baignent dans un certain flou où, si tout est parfaitement reconnaissable, rien n’est totalement figé. Rêverie ou somnolence comme le suggère le titre du recueil ? Peut-être ou, plutôt, volonté de se méfier des conclusions définitives et se réserver un ultime espace de liberté pour respirer, malgré la foule, malgré l’isolement.

Finalement, moins tristes ou déprimants que ses prémices pourraient le suggérer, ces instantanés se montrent presque engageants et soulignent une fois de plus la résilience de l’être humain. Très bon moment de lecture tout en nuances, Somnolence est à savourer une tasse thé à la main et le chat sur les genoux, évidemment.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Somnolences

  • Currently 0.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Notez l'album (0 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.