Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

La fortune des Winczlav 1. Vanko 1848

09/04/2021 2351 visiteurs 6.0/10 (1 note)

L e titre de cette nouvelle série de Jean van Hamme, La Fortune des Winczlav, fait immanquablement penser à Émile Zola et La Fortune des Rougon. Hasard ou coïncidence ? La suite le dira.

Avec cette trilogie, le scénariste s'emploie à raconter comment un médecin idéaliste monténégrin sera à l'origine de l'empire financier colossal dont héritera bien plus tard Largo Winch.

Cette saga débute en 1848 dans les Balkans. Pour échapper à la tyrannie du Prince-évêque, Vanko Winczlav est contraint de fuir. Il embarque sur un bateau à destination du Nouveau Monde, accompagné de Veska, une jeune fugitive bulgare. Une fois installé, il est contraint d'accepter un emploi d'infirmier, son diplôme n'étant pas reconnu.

Dès les premières pages, il est clair que le scénariste n'a rien perdu de ses qualités de conteur d'histoires. Son récit est solidement charpenté, construit sur une succession d'ellipses permettant d'avancer rapidement. Il n'y a aucun temps mort et les années défilent avec fluidité. Malheureusement, lorsque le récit bascule sur le destin de la seconde génération, le récit perd en profondeur. Les personnages manquent de densité. Les quelques scènes qui leur sont consacrés perdent en efficacité tant ils manquent de caractérisation. Il aurait sans doute fallu scinder cet album en deux, le premier consacré au père, le second à ses fils, pour éviter l'aspect "au pas de charge" de la seconde partie. Il y avait pourtant volonté de proposer des personnages ambigus, loin de l'imagerie du héros sans reproche et sans tache.

Le choix de Philippe Berthet au dessin s'avère judicieux, rompant agréablement avec le style "m'as-tu-vu" de Francq. Son élégance sert parfaitement le récit, à l'exception des quelques scènes d'action auxquelles la relative raideur de son trait s'adapte mal. Dans l'ensemble, ce premier tome est une plutôt bonne surprise. C'est avec plaisir que le lecteur retrouve un Jean van Hamme à son avantage, dans une série qui rappelle Les Maîtres de l'Orge. Le scénario ne s'embarrasse pas de subtilités, osant même un coup de théâtre final un peu gros. Mais cela fait partie du package. La Fortune des Winczlav assume ce qu'elle est : une bande dessinée ultra-classique, bien exécutée et qu'un bon gros McGuffin n'effraie pas. Ne cherchez rien de plus qu'un divertissement solide et plaisant. Mais sans plus.

Par T. Cauvin
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

La fortune des Winczlav
1. Vanko 1848

  • Currently 3.88/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.9/5 (26 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    hillitch Le 25/04/2021 à 17:58:42

    C'est un bon album et le dessin est superbe.
    Mais franchement pourquoi vouloir à tout prix être dans l'air du temps.
    La scène du baiser des deux femmes après un concours de tir, en public, au farewest, au 19e siècle. J'ai comme un doute là...
    Et pour couronner le tout, l'une d'elle est noire car il en faut et c'est la seule de la BD.
    Il ne serait pas homo transgenre refoulé mangeant bio et végan notre héro ??? A suivre dans les prochains tomes.

    Rody Sansei Le 05/04/2021 à 17:24:55

    Un Van Hamme totalement quelconque, sans grand rapport dans la narration avec tout ce qui a fait le charme de la série mère. Et le dessin de Berthet est trop lisse, trop plat, sans profondeur ni mouvement, et ne colle pas du tout avec l’histoire. En bref : très bof.

    bd91130 Le 04/04/2021 à 11:02:26

    Une bonne surprise que cet album, après avoir hésité moi aussi à acheter. Van Hamme n'a pas perdu la main pour pondre des scénarios à rebondissements, je partage d'ailleurs la remarque d'Herve26 concernant le parallèle avec les Maîtres de l'orge. L'aspect survol historique est toujours intéressant et constitue pour moi un intérêt principal, et la rapidité de l'action ne m'a donc pas gêné. Côté dessin, la collaboration avec Berthet et sa ligne claire, surprenante dans les premières pages (j'avais bien sûr Largo Winch dans la tête) m' finalement très vite séduit.
    Une bonne nouvelle mini-série.

    PY78 Le 04/04/2021 à 10:25:28

    Tout va beaucoup trop vite dans cet histoire pour que l'on s'attache aux personnages et que l'on s'intéresse à leur histoire malheureusement un peu bâclée. Cette saga sur plusieurs générations aurait sans doute méritée d'être développée sur plus d'albums afin de développer les caractères des différents protagonistes. Ça reste pour le moment très superficiel et sans grand intérêt si ce n'est pour le plaisir de savourer les dessins de Berthet.

    herve26 Le 30/03/2021 à 22:01:30

    J'ai hésité avant d'acquérir cet album, ô pas bien longtemps.
    Je l'avais feuilleté et j'avoue avoir été un peu surpris pas le dessin de Berhet, auteur pourtant dont j'achète d'habitude les albums les yeux fermés.
    Mais là, l'encrage me paraissait différent et les couleurs plus ternes qu'à l'accoutumée. J'ai donc reposé l'album sur la pile. Et puis, mon côté collectionneur l'a emporté et j'ai pris la version "tirage limitée" à 1635 exemplaires, et finalement, en me lançant dans la lecture , je n'ai pas regretté mon choix une seule seconde.
    On retrouve ici le Van Hamme scénariste de la série "les maîtres de l'Orge" avec cette nouvelle saga. D'ailleurs il y fait quelques emprunts non dissimulés.
    Certes, cela vite, parfois trop vite, l’histoire galope, elle va très vite, elle court la poste mais elle reste passionnante à travers les 2 générations que nous suivons ici..
    C'est tout un pan de l'histoire de l'Amérique qui défile sous nos yeux, et j'ai hâte de savoir comment le vieux Nério Winch a bâti son empire.
    Et finalement le style de Berthet sied parfaitement à cette nouvelle saga de Van Hamme...

    nachin Paul Le 30/03/2021 à 13:16:15

    bof, bof. bof. j'attendais nettement mieux de la part des 2 auteurs. Après un début prometteur, l'histoire devient vite prévisible et d'une banalité consternante.
    J'ai raté le tirage de tête. Normalement je me serais rué sur les sites spécialisés pour me la procurer au prix fort. Pour 1 fois je vais m'abstenir et économiser ainsi quelques sous. Pas certain que j'achète le tome 2.
    Un peu marre d'être pris pour une vache à lait de la part des éditeurs et de certains auteurs