Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

L ’Amazonie est souvent considérée comme une terra incognita et inextricable. Or, il s’avère qu’elle fut peuplée et ce de depuis fort longtemps. Un projet scientifique interdisciplinaire baptisé Long Time tente dès lors de savoir comment les sociétés précolombiennes ont investi la forêt tropicale. Laure Garancher raconte le travail de cette expédition peu ordinaire.

À la recherche de l’Amazonie oubliée est un reportage de vulgarisation dessiné. Conservant de nombreuses références techniques, sans toutefois jargonner, ce livre, car il ne peut être ici question d’album de bande dessinée, prend le parti de traiter le sujet de manière didactique et pédagogique en requérant l’aide d’un anaconda et d’une mygale en tant que candides de service. À travers ces deux personnages, Laure Garancher fait dialoguer les divers scientifiques de l’équipe et explique les enjeux de leur action, en plus de dessiner leur quotidien. Ultraréaliste sur ses planches botaniques ou animalières et beaucoup plus relâchée pour ce qui relève des protagonistes, la partition graphique permet, sous une forme ludique, une bonne appropriation par tous les publics des explications dispensées.

Alors évidement, il n’y a pas d’histoire à proprement dite et la lecture joue plus sur le registre de l’information que de la récréation, mais À la recherche de l’Amazonie oubliée permettra à ceux qui s’y risqueront, une première exploration sous les frondaisons de la canopée amazonienne.

Par S. Salin
Moyenne des chroniqueurs
5.0

Informations sur l'album

À la recherche de l'Amazonie oubliée

  • Currently 0.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Notez l'album (0 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 06/11/2021 à 11:47:49

    Comme dit l'auteur dans sa préface, il y a des zones du monde qui nous paraissent inaccessibles et qui nous font pourtant rêver. L'Amazonie en fait partie ! Nous voilà embarqué dans un reportage sur la plus grande forêt du monde.

    Je suis vraiment désolé mais pour le coup, cela ne sera que 2 étoiles non pas que je ne sois pas un grand défenseur de la jungle amazonienne qui est détruite chaque année par d'horribles hommes d'affaires désireux de gagner beaucoup d'argent au dépend de la planète.

    Non, c'est juste que c'est une BD de scientifique pour des amateurs du genre. J'ai trouvé la lecture de ce documentaire assez ennuyeuse malgré de belles illustrations. Il faut intéresser à la biologie moléculaire, à la paléo-écologie ou encore à la géo-écologie sans oublier les micro-morphologues ou les botanistes et écologues des forêts tropicales pour être pleinement satisfait.

    Certes, il y a bien une vulgarisation assez sympathique via une mygale et un anaconda mais ce ne sont pas vraiment mes animaux favoris pour partager un savoir sans doute trop académique. Cela sera sans moi pour cette fois-ci !