Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les carnets de l'apothicaire 1. Vol. 1

08/03/2021 1714 visiteurs 6.5/10 (2 notes)

A pothicaire de formation, Mao Mao,17 ans, est servante dans le quartier des femmes du palais impérial, depuis qu’elle a été enlevée et amenée en ces lieux. Discrète, elle préfère éviter les ennuis. Cependant, ses résolutions sont mises à mal par la rumeur sur la maladie étrange qui touche les nouveau-nés princiers. Trouvant les symptômes familiers, la jeune fille prend l’initiative de transmettre un message anonyme aux mères. Mais son intervention attire l’attention d’un haut fonctionnaire, Jinshi, qui la nomme goûteuse de l’une des favorites dont elle a sauvé l’enfant. Au cœur du sérail, défis et mystères attendent l’herboriste…

Les Carnets de l’apothicaire invite à pénétrer au cœur des appartements dévolues aux épouses et concubines de l’empereur de Chine, un lieu particulièrement propice aux intrigues. Le récit imaginé par Itsuki Nanao débute de manière assez classique, par la présentation d’une héroïne qui paraît a priori assez ordinaire. Expliquées succinctement, les raisons de sa présence sur place laissent subsister des zones d’ombre qui, pour le moment, semblent devoir perdurer. En effet, l’histoire se concentre plutôt sur la manière dont Mao Mao accède aux premières loges du harem et sur le quotidien qu’elle mène auprès de Gyokuyo. Au rythme des journées, ses talents d’experte en herbes servent de prétexte à quelques scènes de préparation et de dégustation amusantes. Toutefois, le fond du propos s’attarde plutôt sur les secrets qui pullulent dans les appartements de femmes qui attendent le bon plaisir du souverain ou cherchent à s’évader, par un biais ou un autre, d’une condition qu’elles ne font que subir.

Portant la narration, le dessin de Nekokurage restitue joliment et, par petites touches, le raffinement de cette cour féminine où l’élégance des tenues rivalise avec la complexité des coiffures. Pour autant, le trait n’est ni guindé ni suranné et possède au contraire une belle expressivité, ainsi qu’un dynamisme appréciable que le découpage et les cadrages variés accentuent.

Plantant le décor et doté de personnages intéressants, ce premier tome constitue une lecture plaisante qui donne envie de poursuivre l’aventure. Un bon début.

Par M. Natali
Moyenne des chroniqueurs
6.5

Informations sur l'album

Les carnets de l'apothicaire
1. Vol. 1

  • Currently 4.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (1 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Au Fil des Plumes Le 30/08/2021 à 13:16:21

    Bienvenue dans le quartier des femmes en pleine cité impériale! Avec ce manga, le dépaysement est garanti. Nous suivons donc Mao Mao qui est une jeune femme qui travaillait dans le quartier des plaisirs et s'est faite enlever pour aller travailler dans le quartier des femmes. On découvre donc sa vie dans ce palais aux décors sublimes. Anciennement au service d'un apothicaire, Mao Mao va se démarquer et être promue.

    J'ai adoré ce scénario qui est inspiré d'un roman de Natsu Hyuga qui a connu un vrai succès au Japon. Le premier volume pose parfaitement l'intrigue de fond et installe cette atmosphère si spécifique à ce manga. Ce tome un nous livre de beaux rebondissements et nous présente des personnages qui seront présents dans les futurs volumes. Des pointes d'humour jalonnent le récit ce qui rend l'ensemble d'autant plus agréable.

    Mao Mao qui est le personnage principal est une protagoniste très intéressante. On la découvre ainsi qu'un pan de son passé. Cette jeune fille a un fort tempérament et a une intelligence d'une réelle finesse.  Très attachante, son caractère affirmé a su me séduire dès les premières pages.

    L'esthétique est très caractéristique des mangas. Les personnages sont élancés. Leurs traits sont fins. Les yeux sont très expressifs. J'ai particulièrement apprécié le travail de l'illustrateur sur les cheveux, les détails des tenus et des décors. Le quartier des femmes de la cité impériale nous apparaît merveilleux. Bien que l'esthétique soit en noir et blanc, les illustrations ne nous laissent aucun doute sur la splendeur des lieux. J'ai également particulièrement apprécié les drapées des tenus. On découvre alors une multitude de tissus plus riches les uns que les autres.

    Bref, Les Carnets de l'Apothicaire est un véritable enchantement tant pour son récit que pour ses illustrations. C'est un dépaysement délicieux.

    http://aufildesplumesblog.wordpress.com