Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

L a vie d’Iris est parfaite. Écrivaine estimée, elle habite dans le sixième arrondissement parisien avec son compagnon, un éditeur. Alors qu’elle est pressentie pour remporter le Renaudot, elle n’ose plus dormir. La nuit, elle rêve à son double, une commis dans un espace culturel Leclerc. À la fin de sa journée de travail, cette dernière retourne à la maison pour servir le repas à un lourdaud alcoolique et s’occuper de son gamin souffrant d’une légère déficience mentale. Cette existence parallèle terrifie et obsède la bobo. Toutefois, serait-il possible que ces visions lui permettent de venir à bout de son syndrome de la page blanche ?

Après avoir coscénarisé La tomate, une intrigue dystopique, Anne-Laure Reboul exploite une idée similaire, mais de façon complètement différente en inscrivant son récit dans l’intime. L’autrice explore les détresses de deux femmes que pratiquement tout oppose, même si, fondamentalement, elles ne forment qu’une. Le lecteur devine que l’une et l’autre ont fait des choix discordants, probablement banals, qui les ont conduites vers des destins opposés. Cela dit, l’essence du personnage demeure puisque les deux versions de la protagoniste entendent l’appel de la littérature. Cette étrange dynamique pose de nombreuses questions : le succès est-il le fruit du hasard ? Le bonheur est-il vraiment mérité ? Qu’est-ce que le plagiat ? Sans oublier : les gens heureux ont-ils quelque chose à raconter ?

L’album se révèle une histoire de famille puisque c’est Naomi, la sœur de la scénariste, qui tient les pinceaux. Sa première incursion dans le neuvième art est fort réussie. Le trait de l’illustratrice rappelle un peu ceux de Gipi et de Sandrine Revel (notamment dans Tom Thompson, esquisses d’un printemps et Glenn Gould, une vie à contretemps). Bien que les visages soient sommaires, il s’en dégage une profonde émotion ; l’artiste met d’ailleurs presque systématiquement l’accent sur le jeu de ses comédiens, délaissant du coup les plans d’ensemble. Enfin, les couleurs à l’aquarelle, généralement sombres, accentuent efficacement le propos.

Une intéressante réflexion sur le vrai et le faux.

Par J. Milette
Moyenne des chroniqueurs
7.3

Informations sur l'album

Iris, deux fois

  • Currently 3.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.0/5 (2 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.