Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Heads 1. Volume 1

22/09/2005 5865 visiteurs 6.2/10 (5 notes)

J un-Ichi est un gentil garçon. Docile, serviable, travailleur, terriblement timide aussi. Son passe-temps ? Le dessin. De fleurs, car les modèles vivants, il n’a jamais su oser. Aussi lorsqu’il se surprend à s’ouvrir à une jolie vendeuse d’articles de papeterie et qu’elle lui propose de poser pour lui, « mais pas nue », sa vie est une première fois transformée. Elle le sera également lorsqu’il s’interposera entre un voleur et une petite fille que celui-ci avait pris pour cible. Deux mois plus tard, il sort du coma, miraculeusement sauvé. Au prix d’une greffe partielle du cerveau.

L’ouverture de Heads a, en apparence, tout d’une gentille histoire avec ses personnages charmants, discrets qui s’engagent dans une histoire d’amour fraîche et saine sous nos yeux bienveillants. Là où on nous promet un thriller haletant et un personnage sujet aux troubles de la personnalité (que les documents promotionnels peuvent être bavards !), on se laisse porter par cette introduction tout en douceur qui installe les personnages et décrit les caractères avec minutie et patience. C’est dans ces conditions qu’on redécouvre l’intérêt du format manga avec un nombre de pages suffisant pour éviter de prendre des raccourcis dommageables pour certains récits. Le défi relevé par le dessinateur dans une histoire qui fait quasiment l’impasse sur l’action n’en est que plus méritoire. Sans être particulièrement remarquable de personnalité, les vues, essentiellement de visages en plans rapprochés, sont suffisamment variées pour s’adapter au ton du scénario.

Certains regretteront que la tempête (sous un crâne forcément) ne soit pas pour cette fois. Le prochain épisode sera l’occasion de tenter ou d’écarter un rapprochement avec Angel Heart et sa greffe de cœur qui influe sur le caractère du receveur, série qui s’est révélée rapidement tout à fait ennuyeuse. Avec Heads, si les auteurs conservent ce souci du détail qui fait mouche, s’ils évitent l’écueil de l’effet-cliché et la psychologie de bazar, il sera facile d’aller au terme des quatre tomes de la série livrée au rythme d’un tome par mois.

Par L. Cirade
Moyenne des chroniqueurs
6.2

Informations sur l'album

Heads
1. Volume 1

  • Currently 3.66/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.7/5 (32 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 30/08/2020 à 19:37:55

    J’ai beaucoup aimé la lecture de ce manga. Cependant, j’ai quand même pas mal de grief sur différents aspects de ce récit qui m’ont paru assez incohérents au point d’avoir des petites pointes d’agacement. C’est un peu pseudo-scientifique mais si on y regarde bien, c’est parfois crétin comme analyse. Mais bon, le rythme général et plein d’autres choses semblent pour le moins bien fonctionné. Alors, on temporise en se disant que c’est une bonne série.

    Un autre gros reproche concernera la qualité de l’impression. L’éditeur n’a pas fait un réel effort. Le papier est presque jauni. Et pourtant, cette série mériterait un meilleur sort au niveau de la forme avec également un dessin moins sobre.

    On est véritablement pris par l’intrigue sans la lâcher du début jusqu’à la fin et c’est plutôt bon signe. C’est assez fluide comme lecture. On sera également épargné par l’humour nippon que personnellement, je n’apprécie pas trop.

    Malgré les maladresses de cette histoire, je mets 4 étoiles. Ma réelle note : 3.5 étoiles. Il faut savoir qu’il s’agit de l’œuvre de jeunesse de l’auteur d’ Ikigami - Préavis de mort associé il est vrai à un autre scénariste.

    zanzibar Le 24/11/2006 à 17:27:35

    -

    Ou une revisitation du thème de Frankenstein.
    Avec ce style de parole bien connu :
    ( Rire glauque) « il vit, il viiiiiiiiit……..ha !ha !ha !ha !ha ! »

    Le début est terriblement hasardeux, d’ailleurs des évènements brutaux se succèdent, on prend donc le récit en pointillé.
    Quand je dis brutaux, je veux dire que l’auteur nous les balance en travers de la frimousse sans aucun tact, sans amener l’événement, ce qui a pour effet de laisser le lecteur de coté.
    Par la suite, une fois que le personnage principal sort de l’hopital. ( enfin, c’est tout de meme les 2/3 du récit qui vienne de passer !)
    Tout comme la prison nous change un homme, l’hospitalisation fait de meme, il devient donc plus « male ».

    Dès ce moment notre héros a le « mal » en lui.
    Un jeux de mots dérisoire mais qui en dit long….
    A partir de maintenant tout dépend de l’auteur, va-t-il faire une critique, au travers de son « héros », du système qui régit nos civilisations occidentales ?
    Ou bien continuer dans la voie du Frankenstein ?
    Entre nous si c’est la seconde ça ne m’interesse pas !
    -

    wolf-w Le 08/09/2006 à 15:11:13

    Waouh !
    Dire que c'est mon premier manga en forme de poche ! Quel plaisir de connaître l'excellent scénariste Keigo Higashimo, un bon écrivain du genre thriller-fantastique : Je sens que je vais me mettre à ses romans connus ou pas en France.
    Les dessins de Motorou Mase sont superbement bien maîtrisés, à croire qu'il dessine sous forme cinématographique tel un storyboard. Normal, il est également réalisateur, donc il connait parfaitement la technique : J'aime beaucoup son description des plans fixes.
    Pour moi, c'est plus qu'un chef d'oeuvre !