Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Naoto - Le gardien de Fukushima Naoto - Le gardien de Fukushima

22/02/2021 2541 visiteurs 6.0/10 (1 note)

O nze mars 2011, province de Tōhoku, Japon. Un gigantesque tremblement de terre suivi d’un tsunami secoue et dévaste la côte nord-est de l’île du Honshu. La vague destructrice emporte tout sur son passage et laisse derrière elle plus de quinze mille morts. Malgré de nombreux systèmes de sécurité, la centrale électrique de Fukushima est également touchée et trois de ses réacteurs fusionnent après une série d’explosions. C’est la plus grande catastrophe nucléaire depuis celle de Tchernobyl en 1986. Inondations, radioactivité, dans la campagne environnante, les secours peinent à s’organiser. Au fil des jours et des semaines, des centaines de milliers de personnes seront évacuées par précaution. Fermier local, Naoto Matsumura est pris dans la tourmente et suit d’abord les ordres. Cependant, très rapidement, le sort de son élevage l’inquiète. Malgré le danger et les consignes officielles, il décide de retourner nourrir son bétail. Face à l’horreur qu’il découvre, il prend la décision de rester sur place pour tenter de sauver le plus grand nombre de bêtes. Les mois passant, la situation finit heureusement par s'améliorer, le téméraire samaritain devient alors une figure majeure du militantisme antinucléaire.

Quand un évènement de grande ampleur frappe, que peut faire un simple individu ? Fort de ses principes (toutes les formes de vie sont importantes), Matsumura a choisi d’agir. Évidemment, à son niveau, ses efforts semblent dérisoires, ils sont néanmoins cruciaux, tant pour lui que pour le monde entier. Même s’il a mis sa santé en jeu, il a montré l’exemple et son discours a résonné à travers la planète. Très belle bande dessinée documentaire, Naoto - le gardien de Fukushima raconte simplement la trajectoire d’un homme confronté à l’insoutenable.

Didactique sans tomber dans le scolaire, Fabien Grolleau et Ewen Blain présentent un portrait précis et empathique de Naoto, ainsi que des circonstances entourant cette catastrophe sans commune mesure. D’abord, c’est l’ignorance qui domine. Privés d’électricité ou de moyens de communication, les habitants se tournent vers les légendes pour se rassurer et trouver un sens à ce qui leur arrive. Petit-à-petit, les informations arrivent et c’est le départ forcé. Sont-ils radioactifs ou toxiques ? Les mêmes réflexes que face aux survivants des bombes d’Hiroshima et Nagasaki ressurgissent immédiatement chez ceux qui voient débarquer les déplacés. Puis, une fois le premier choc passé, une routine reprend comme si rien ne s’était déroulé. Pas pour Naoto ! Sans relâche, il court les fermes et fait l’impossible pour soigner et nourrir vaches, poulets et même des autruches. La triste vérité, c’est que les troupeaux vont devoir être abattus. Les bêtes sont trop affaiblies et il faut aussi limiter les risques de contamination de la chaîne alimentaire.

Ouvrage poignant et partiellement à charge, Naoto - le gardien de Fukushima est avant tout un excellent témoignage à hauteur d’homme de ce que c’est de se retrouver au milieu d’un désastre généralisé. Il s’agit aussi d’une profonde leçon de courage et de résilience conduite par un héros-malgré-lui qui, jusqu’à la fin, reste fidèle à ses préceptes de respect et d’harmonie.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Naoto - Le gardien de Fukushima
Naoto - Le gardien de Fukushima

  • Currently 0.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Notez l'album (0 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Pascal Garin Le 23/02/2021 à 00:50:54

    Je me permets de corriger certaines données factuelles de votre critique, étant malheureusement sur place en ce funeste 11 mars 2011, non pas à Fukushima, mais à Shimoda, au nord de Sendai.
    Les données que je souhaiterais que vous corrigiez sont les suivantes :
    - La partie dévastée est, non pas au sud , mais sur la côte Nord-Est, le Tohoku étant la province septentrionale de l'île du Honshu (et non pas d'Honshu), plus grande île de l'archipel nippon.
    - Quant au nombre de victimes, il dépasse les 18 000 morts et disparus, dont la plus grande partie vient du gigantesque tsunami qui a ravagé la région de Sendai, le tremblement de terre n'ayant fait que relativement peu de victimes et l'accident majeur de Fukushima, très peu de victimes directes, mais bien plus en suicides, déplacements, etc.
    Pour terminer, ce tremblement de terre, d'une magnitude de 9.1 est sans doute le plus violent qu'ait connu l'archipel, pourtant habité aux secousses : là-bas, la terre tremble quasiment tous les jours… Il a créé un relèvement de 10 à 20 m entre les deux plaques tectoniques qui ont ripé l'une sous l'autre sur une longueur d'environ 500 km , avec une libération d'énergie estimée à environ 10 puissance 17 Joules !!!
    Comme vous pouvez l'imaginer, j'appréhende l'anniversaire de ce sinistre qui m'a personnellement détruit psychiquement et qui aura lieu dans quelques jours jours désormais au moment où je poste cette remarque.

    Je trouve très important et très courageux qu'un album ait été écrit sur cette catastrophe et l'angle visé me paraît très juste. La date de sortie n'est évidemment pas fortuite. Je ne l'ai pas encore lu, mais je vais me précipiter pour l'acheter. Votre site impose une note ; j'en ai donc mis une sur la potentialité de ce récit ; je me réserve le droit de la modifier après ma lecture.
    Merci de votre comprehension et de votre réactivité..