Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Donjon Monsters 13. Réveille-toi et meurs

04/02/2021 4118 visiteurs 6.0/10 (1 note)

Émergeant, tel le Colonel Chabert, d’une fondrière faite de cadavres décharnés, deux créatures retrouvent l’air libre. Simples squelettes, aveugles et passablement désorientés, ils tentent de comprendre ce que le destin leur a réservé. Entourés d’une multitude de coreligionnaires dans le même état, ils réalisent vite que c’est au cœur d’une énorme bataille que le sort (un sort bien précis en fait) les a appelés. Si leurs orbites n’étaient pas vides, ils pourraient voir face à eux la forteresse du grand Khan et, perdus au milieu du tumulte, les silhouettes d’anciens camarades en détresse.

L’absence de David B. dans la famille Donjon a toujours été une source d’étonnement chez les lecteurs. Son nom sur la couverture de Réveille-toi et meurs rassure et répare cet étonnant manque. En effet, tant son style fantastique si reconnaissable, que son riche passé avec ceux de L’Association, obligeaient l’auteur d’Hâsib et la Reine des serpents d’être de la partie. Généreux, Lewis Trondheim et Joann Sfar lui ont concocté un scénario sur mesure, rempli de carcasses, de combats épiques et de peurs primitives. De plus, ce récit situé au niveau soixante-dix-neuf du canon leur permet également de poser des jalons importants pour mieux appréhender des événements cruciaux de la période Crépuscule.

Cette conjonction de talent tant espérée et attendue illumine-t-elle harmonieusement le ciel de Terra Amata ? Oui et non : si le récit se montre brillant, alternant moments de doutes et de gravité avec de bonnes doses d’humour potaches, le dessinateur paraît, quant à lui, moins à son aise. Preuve en est un flot narratif gêné aux entournures, comme trop à l’étroit. Écrasées par des textes envahissants, les planches manquent drastiquement d’air ou d’espace afin de s’épanouir complètement. Les rares grandes cases gorgées de panache et d’élan viennent confirmer un découpage finalement peu approprié à la faconde de l’illustrateur. Pour autant, celui-ci n’abdique jamais et arrive à boucler son album d’une manière plus qu’acceptable. Par contre, impossible de ne pas imaginer ce qu’aurait pu donner la même histoire réalisée avec moins de contrainte de pagination et plus de liberté dans la mise en page.

Malgré ce petit bémol au niveau du dessin, il serait malhonnête de vraiment bouder son plaisir sans passer pour un fâcheux. Réveille-toi et meurs est une lecture prenante et particulièrement touchante en ce qui concerne deux des protagonistes comptant parmi les favoris de beaucoup des aficionados de la saga.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Donjon Monsters
13. Réveille-toi et meurs

  • Currently 4.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (19 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    kingtoof Le 24/12/2020 à 20:01:37

    Une vrai purge !
    J'aime beaucoup cette série, c'est certainement pour cela que je suis aussi radical.
    Rien d'intéressant dans cet épisode, excepté l'anecdote sur l'origine du nom du roi poussière.
    Un album à oublier ! Beurk caca !

    minot Le 05/11/2020 à 15:14:35

    Un album absolument crucial, car il est situé à cette période charnière entre la fin de l'ère Zénith et le début de l'époque Crépuscule. On y apprend en effet notamment comment Marvin est devenu le Roi-Poussière et pourquoi Herbert a décidé d'accepter en lui toute la noirceur du monde, deux questions essentielles qui nous taraudaient quand même depuis le tout premier "Donjon Crépuscule" paru il y a plus de vingt ans !
    Le dessin fascinant et atypique de David B. est parfait pour illustrer ce scénario morbide, émouvant et drôle à la fois, et achève de classer cet album parmi les indispensables de la série "Donjon Monsters".