Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

F lorence Cestac clôt le pan autobiographique de son œuvre avec Une famille formidable (la mienne !), album retraçant ses douces années, de sa naissance à l’adolescence, en s’arrêtant spécialement sur ses parents. Faisant partie de la génération des baby-boomers, Florence a pleinement profité de tous les avantages apportés par les Trente Glorieuses. En effet, son père, un cadre commercial supérieur, sut exploiter toutes les possibilités offertes par la reconstruction et la modernisation de l’économie française pour mener une belle carrière. Sur le plan affectif, la situation a été très différente. Homme froid et distant avec ses enfants, il ne fut jamais capable de comprendre et, encore moins, répondre à l’affection que lui portaient les siens. En gros, en dépit des efforts continuels de sa mère, ce n’était pas tous les jours la fête à la maison et l’autrice en a beaucoup souffert.

Plus largement, le scénario propose également un admirable témoignage du quotidien durant la seconde partie du XXe siècle. Le progrès est en marche, la société de consommation prend son envol et les mentalités changent, mais pas chez tout le monde apparemment. Si les femmes s’émancipent ou tentent de le faire – sujet récurrent chez la Grand Prix Angoulême 2000 -, d’autres, comme Jacques Cestac, peinent à accepter ces changements dans l’ordre des choses. Résultat, le clash sera inévitable et, après avoir été « condamnée » au pensionnat, la jeune femme osera rompre les amarres pour mener sa vie et la carrière de son choix. Par contre, jamais elle ne réussira vraiment à mettre de côté cette douleur due à tant d’indifférence. Si les personnalités de ses géniteurs sont parfaitement décrites et mises en scène, l’artiste ne va – n’ose ? - pas creuser plus profondément leur psychologie. D’où viennent-ils ? Qu’est-ce qui pourrait expliquer ces caractères si contrastés ? L’histoire débute juste avant-guerre à leur mariage et c’est tout. Le lecteur n’en saura malheureusement pas plus.

Humour, esprit et énormément de recul, la narration contrebalance à la perfection le ton morose de certaines réminiscences douloureuses. Et puis, il y a toutes ces anecdotes sympathiques, ces moments embarrassants a posteriori et ces mille petits instants insignifiants profondément gravés dans la mémoire qui font le sel de l'existence. Au final, la lecture est, malgré tout, engageante, follement rythmée et immanquablement très drôle.

La résilience est à la mode, Une papa, une maman, une famille formidable (la mienne !) n’en manque pas ! Puis, on ne choisit pas ses parents et personne n’est immortel. Alors autant en profiter et ne pas oublier de dire" je t'aime" avant qu'il ne soit trop tard.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Un papa, une maman, une famille formidable (la mienne !)

  • Currently 0.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Notez l'album (0 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.