Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

M adame Iriany, de nationalité indonésienne, vit et travaille à Paris comme traductrice depuis plusieurs années. Le week-end. Son passe-temps favori consiste à prendre le train à la découverte des bourgades de l’Hexagone. Ce moyen de transport la fascine. En effet, dans son pays d'origine composé d'une multitude d’îles,, son utilisation reste très rare (environ 2% du trafic de personnes et des marchandises). Chaque nouvelle commune visitée est l’occasion d’approfondir une de ses passions : la littérature de la langue de Molière.

Emmanuel Lemaire termine ici sa trilogie après les découvertes de la ville du plus grand port d’Europe (Rotterdam un séjour à fleur d’eau) et de la cité aux cent clochers (Rouen par cent chemins différents). L’auteur et narrateur de cette histoire est également le véritable voisin de cette touriste au regard acéré sur les us et coutumes de la société française. Le choix de retranscrire ce témoignage en bande dessinée résulte également de la volonté de faire découvrir l’Indonésie et quelques-unes de ses traditions au plus grand nombre. La France n’a pas d’attache ni d’histoire commune avec cet état asiatique.

Le dessin minimaliste en noir et blanc accentue le réalisme de cet ouvrage. Une colorisation en bichromie rouge du personnage principal, tel qu'il apparaît sur des planches additionnelles visibles sur les réseaux sociaux, aurait donné plus de dynamisme et de lisibilité.

Les escapades en compagnie de Madame Hibou - « IBU » se traduisant par Madame en indonésien, invitent à sourire lors des découvertes de la voyageuse. Refermer la dernière page de cet album, donnera peut-être des envies de partir à l'aventure à travers les contrées françaises voire du plus grand archipel du monde, sac sur le dos. En cette période morose, s’évader en lisant est déjà un très bon début !

Par T. Logghe
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Ma voisine est indonésienne

  • Currently 4.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (1 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Aswin Le 30/01/2021 à 21:38:58

    La seule attache de la France avec l'Indonésie c'est Anggun ;)

    ...plus sérieusement j'ai bien aimé la BD, le fait que Mme Ibu s'y connaisse autant sur la France, en littérature... Et oui, ça donne juste envie de partir tout ça!
    C'est pas mon style de dessin préféré mais ça ne gène pas la lecture. Le livre aurait pu être 2x plus épais, ça ne m'aurait pas gêné, tant les anecdotes sont croquantes.

    PS: je suis d'origine indonésienne d'où les 5*

    zorbalegrec Le 28/01/2021 à 20:28:17

    Cette critique est un peu approximative.
    Le personnage principal n'habite pas à Paris.
    Lyon Grenoble Paris Rouen Dijon qui apparaissent dans le récit ne peuvent pas vraiment être considérés comme des "bourgades"...
    Une multitude d'île ça s'appelle un archipel...
    Dessin minimaliste, vous avez vu les détails de fou des plans aériens ou des paysages en général ?
    Le personnage principal de la Bd n'a vraiment pas d'attache avec la France ? pourquoi va t elle à Charleville Méziere ?

    Mais bon point j'ai été faire un tour sur les réseaux sociaux et je partage votre avis, une bichromie aurait été un plus :)