Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Jojo (Geerts) 15. Une fiancée pour papa

19/09/2005 12554 visiteurs 8.0/10 (4 notes)

P apa n'a pas de fiancée et cela inquiète Jojo. Les questions se bousculent dans sa petite tête. S'il se tue au travail, c'est certainement pour ne pas se retrouver seul dans son appartement plein de vieilles habitudes. S'il vient manger chez Mamy, c'est pour chercher de la compagnie. Ou peut-être que Papa est trop timide?

Qu'à cela ne tienne, Jojo va se charger de lui trouver une fiancée! Aidé de son fidèle Gros-Louis, il mettra tout en oeuvre pour y parvenir!

Décrivant avec douceur la période de l’enfance, Salma et Geerts nous plongent dans un récit qui, tout en décrivant une situation très moderne (les familles recomposées), n’est pas sans rappeler les classiques du genre tels Le Petit Nicolas ou la quadrilogie Souvenirs d’Enfances de Marcel Pagnol. La comparaison est loin d’être exagérée tant le monde mis en place par nos deux auteurs regorgent de situations ou de personnages tendres et cocasses à la fois, vus à travers les yeux de deux enfants. Humours, bons sentiments, bonheur et innocence sont les maîtres mots de cette histoire. Sans jamais tomber dans la niaiserie ni dans la facilité, les auteurs nous décrivent, avec beaucoup de poésie, une enfance quasi-idéale, sûrement pas telle qu’elle a été mais telle que chacun d'entre nous s’en souvient.

Donnant une ambiance pastel au monde de Jojo, le trait, comique mais soigné, de Geerts contribue fortement à cette tendresse qui ressurgit de cette série. Tels les dessins de Sempé pour Le Petit Nicolas, ceux de Geerts sont une invitation au rêve et à la détente.

Véritable bol de fraîcheur, cette gentille série ravira tant les jeunes lecteurs que les plus âgés, nostalgiques de cet âge d’or dans la vie.

Par A. Legrain
Moyenne des chroniqueurs
8.0

Informations sur l'album

Jojo (Geerts)
15. Une fiancée pour papa

  • Currently 4.36/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.4/5 (45 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    lsu38 Le 15/09/2005 à 17:31:25

    Ces derniers temps, je ne trouve plus beaucoup de plaisir à lire de la BD franco-belge commerciale "adulte". Je trouve par contre beaucoup plus de qualité dans certaines séries dites pour "enfants", qui ne baissent pas de niveau. Celle-ci en est le parfait exemple. Je dirais même plus, elle bonifie avec les années et avec l'apport (pour un album) d'un nouveau scénariste. Captant l'essence de la série (l'amitié, l'école, une saine nostalgie pleine d'ambiance, etc...), Sergio Salma a réussi à la transcender pour y apporter un renouveau intéressant. En effet, outre une modernisation des dialogues, il relance tout à fait l'intrigue, en incorporant un nouveau personnage central (la fiancée de papa), qui ouvre assurément de nouvelles portes pour les futures aventures de Jojo. Contrairement à Cédric/Kid Paddle/Petit Spirou, voici une série qui évolue dans le bon sens. Enfin, que dire du graphisme au top de Geerts, qui illustre parfaitement cette histoire, tirant un profit maximum de l'utilisation de la couleur directe (nouvelle technique qu'il utilise depuis le précédent album). Une belle réussite, qui donne envie de lire la suite...