Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Le château des Animaux 2. Les Marguerites de l'hiver

28/12/2020 6339 visiteurs 7.4/10 (5 notes)

L e taureau règne avec une patte de fer sur son royaume. Épaulé par ses mâtins, il impose la loi et la terreur. La situation est intenable et la révolte gronde. Sous les conseils d’un rat pacifiste, la chatte Miss Bengalore convainc le peuple de répondre par l’ironie plutôt que par la violence. Marguerite la poule a été injustement condamnée et déchiquetée par les chiens, qu’à cela ne tienne, la ménagerie lui rendra hommage et défiera le potentat en peignant sur les murs des fleurs aux pétales blancs. L’autocrate n’appréciant guère que les petites gens se moquent de lui, la répression est féroce.

Les Marguerites de l’hiver, deuxième opus du Château des animaux, s’inscrit dans la continuité du premier. Tout comme La ferme des animaux de George Orwell (dont Xavier Dorison s’inspire ouvertement, mais librement), le récit se veut une dénonciation du totalitarisme. L’allégorie, portée avec beaucoup de finesse par des personnages archétypaux, illustre avec adresse les jeux de pouvoir. Quelques-uns se collent servilement à ceux qui le détiennent, d’autres maugréent, sans pour autant réagir, certains prennent le risque d’élever le ton, puis il y a ceux qui agissent en douce. Ironiquement, ce sont les bestioles en apparence les plus frêles qui font preuve de détermination et espèrent changer le monde. Bien que la démonstration soit réussie, l’épisode souffre d’un rythme un peu lent ; le propos surfe sur une seule idée, certes intéressante, mais l’histoire ne progresse pas beaucoup dans ce deuxième acte.

Le coup de pinceau de Félix Delep se révèle exceptionnel. Le bédéiste, encore tout jeune, a l’assurance d’un vieux routier. Animer le faciès d’une bête demeure un art délicat. Si le dessinateur n’en fait pas assez, l’émotion n’est pas au rendez-vous ; s’il souligne trop les traits, l’acteur s’humanise et ce n’est pas l’objectif d’une bande dessinée animalière. L'artiste arrive toutefois à bien doser les ingrédients ; les félins, rongeurs et gallinacés ont tous, particulièrement dans le regard, un je-ne-sais-quoi qui fait mouche.

En 1945, la dictature comptait de nombreux adeptes : Francisco Franco en Espagne, Benito Mussolini en Italie, Antonio de Oliveira Salazar au Portugal et, surtout, Joseph Staline en URSS. Le roman de George Orwell se montrait alors d’une indiscutable pertinence. Trois quarts de siècles plus tard, les tyrans ne sont plus les mêmes. Dénoncer les despotes apparaît presque vain. Aujourd’hui, l’abus loge ailleurs, par exemple du côté des théocraties.

Par J. Milette
Moyenne des chroniqueurs
7.4

Informations sur l'album

Le château des Animaux
2. Les Marguerites de l'hiver

  • Currently 4.44/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.4/5 (16 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    bd91130 Le 10/01/2021 à 13:57:43

    Une série remarquable. Une fable, (très) librement inspirée d'Orwell, ou plutôt une suite lointaine. Mais bien plus qu'une simple adaptation.
    Le tome 1 posait le cadre du scénario, le tome 2 est un pur régal. Divers mécanismes possibles d'exercice du pouvoir sont décortiqués les uns après les autres, de même que les différentes options de contestation ou de lutte, liées souvent aux tempéraments des différents personnages. Nombre d'entre eux sont bien caractérisés, de façon souvent liée à leur propre morphologie animale, mais évoquant toujours les différents comportements, tentations ou dilemmes de nous autres humains. Les clins d’œil historiques sont nombreux, et maints animaux de la basse cour représentent à eux seuls un choix ou un comportement souvent bien réel dans notre passé. Et le texte est truffé de phrases (ou peut-être des citations, je ne sais) parfaitement intéressantes à méditer : "La démence de la foule est plus à craindre que la folie du despote", page 14.
    Le tout servi par un très bon dessin, des décors magnifiques et des personnages-animaux expressifs à souhait, une mise en page variée avec quelques très beaux pleine-pages. Et une couverture qui devrait rester dans les mémoires.
    Une série prévue en 4 tomes, point barre, en principe pas de dérive genre histoire interminable.
    Que du bonheur, à lire, relire et conserver en bonne place dans sa bibliothèque !!!

    thieuthieu79 Le 30/12/2020 à 19:24:49

    Rare sont les BD à pouvoir me mettre véritablement une claque dans la gueule. Ce second tome du château des animaux, est l'un des rares à l'avoir fait.
    Et pour une claque, c'est une véritable claque !!!
    L'hiver mordant est arrivé et avec lui la souffrance cruelle et terrible des animaux.
    En plus de mener à bien leur politique de contestation aussi pacifiste que possible, ils doivent affronter le froid terrible qui s'abat.
    Ce sont de terribles épreuves qu'ils affrontent tous.
    Xavier Dorison a réussi cet exploit de pouvoir nous identifier à eux, de pouvoir se sentir à leur place, avec eux à mener ce terrible combat.
    Nous sommes véritablement plongés dans l'univers au plus profond.
    J'ai été pour ma part, à la fois choqué, terrifié, ému...
    Ce sont des sensations difficiles à obtenir dans la BD, et pour ça, je tire mon chapeau aux auteurs.
    Car le travail graphique est lui aussi puissant, percutant et poignant.
    Dessins et couleurs sont en harmonie avec des animaux auxquels nous sommes attachés.
    J'ai hâte de poursuivre la découverte de cette magnifique fable, certes animalière, mais qui s'identifie parfaitement bien à l'homme...

    leferk Le 22/12/2020 à 09:13:29

    Un livre original et qui "casse les codes". Excellent de par le choix des personnages. Un bon moment de détente. A lire et a relire

    BudGuy Le 19/12/2020 à 09:39:00

    Après un premier tome d'excellent facture, ce deuxième opus vient confirmer l'excellente qualité de cette série !

    L'écriture des personnages est ici encore plus remarquable: pas de manichéisme, la frontière entre le bien et le mal est floue. Au fil des pages, différentes émotions se dégagent, apportant une pierre de plus à l'édifice des auteurs.

    Le dessin est très bon et le rendu de couleur froid et gris est au service de l'hiver peint dans cette oeuvre.

    Seul bémol: du premier au deuxième tome, on passe de 71 planches à 55, ce qui est légèrement frustrant pour le lecteur avide de connaître la suite ^^

    En tout cas, une série à suivre de très près !

    Yovo Le 26/11/2020 à 10:10:39

    Ce deuxième tome est venu me confirmer que « Le château des animaux » se profile comme une série exceptionnelle. Les auteurs semblent avoir conscience du potentiel de leur œuvre et l'ont réalisée avec rigueur en étant tous deux parfaitement en phase. Non seulement la partie graphique est enchanteresse mais le récit est pleinement maitrisé. La narration, fluide et rythmée, monte crescendo au fil des pages jusqu’à la scène finale, grâce une remarquable distribution des personnages. Et chose assez rare pour être notée, une véritable émotion se dégage de certaines cases. Seule la mise en couleur un peu timide aurait peut-être mérité plus d’éclat. Mais la délicatesse des tons froids contribue aussi à retranscrire l’atmosphère glacée d’un hiver mortel.

    Au final, c’est une impression d’intelligence et de qualité qui domine l’ensemble. Impression qui perdure longtemps après avoir refermé l’album.

    Le tome 3 est d'ores et déjà l'une des sorties que j'attendrai le plus l'année prochaine.

    Je précise que j’émets cet avis sur la base de l’édition grand format qui magnifie le superbe travail de Félix Delep. Mais je suppose que l’édition ordinaire est très bien aussi.

    tcdc Le 22/11/2020 à 13:25:27

    De très beaux dessins, qui viennent servir une histoire distrayante.
    Mais tout de même, ce scénario n'est qu'une adaptation en BD du programme de S. Popovic dans "Comment faire tomber un dictateur quand on est seul, tout petit, et sans armes".
    Le vieux rat ne fait basiquement de répéter les propos de ce livre.

    J'attends donc avec impatience les tomes suivants, qui devront pour moi faire preuve d'une réelle originalité.

    kingtoof Le 19/11/2020 à 21:20:03

    Un bon second tome : 3,5/5
    Hommage à Gandhi, à la désobéissance civile et à la contestation non-violente.
    Les dessins sont très bons : avec une couverture magnifique.
    L'histoire est construite méthodiquement, de l'excellent travail.

    kergan666 Le 16/11/2020 à 20:54:32

    j'ai ouvert cet album avec une certaine angoisse tant j'avais eu de mal à lire le 1er tome.
    celui-ci étant manifestement interdis aux presbytes...
    mais, les Dieux des scénaristes étant passés par là, les textes du tome 2 sont enfin lisibles sans une loupe d'horloger.
    j'ai donc enfin pu prendre plaisir à lire cette suite.
    les dessins sont bons comme dans le tome précédent sans êter parfait pour autant.
    ils sont servies par une bonne mise en couleur.
    coté scénario, comme précédemment le lien avec la ferme des animaux est bien présent.
    le coté politique en moins cependant malgré la présence du cynisme du dirigeant suprême si typique de tout "bon" dictateur.
    .
    .

    livressedesbulles Le 15/11/2020 à 16:25:38

    A la fin du premier tome sur 4 prévus, un vent d'espoir soufflait sur le château des animaux après la répression sanguinaire de Sylvio. Nous retrouvons, les animaux au début de l'hiver qui se sont transformés en bûcherons pour pouvoir se chauffer. Mais en plus des heures supplémentaires effectuées pour couper et ramener le bois, ils doivent le payer s'ils ne veulent pas avoir froid. La révolte gronde. Mais comment combattre les plus forts ? Fidèles à leurs convictions la fronde ne peut se faire que sans violence. Mais est-ce vraiment possible ?
    ~
    Dans cette histoire on ressent bien les convictions d'Orwell l'auteur de "la ferme des animaux" (1945) qui dénonçait dans son roman le stalinisme et tous les régimes autoritaires et totalitaires. Et quand on imagine une révolte non violente on pourrait même penser à "La Révolution non violente" de Martin Luther King (1964) .
    Le scénario de Xavier Dorison est merveilleusement bien cadencé. On passe de page en page sans pouvoir décrocher de cette lecture en attendant le dénouement avec impatience. Coté dessin que dire... dans le Tome 1 j'étais sous le charme du graphisme de Félix Delep et c'est encore plus le cas avec ce second opus et cela dès la couverture.
    ~
    J'ai positionné le premier tome dans mon TOP 3 de l'année 2019, j'attendais donc ce second tome avec énormément d'impatience. Alors je ne sais pas pour vous mais cette fin d'année bouscule tous mes pronostics il va falloir clairement batailler (dans ma tête) pour avoir un classement définitif.
    ~
    Suivez-moi sur Instagram : https://bit.ly/3bIDwg8

    MAL75 Le 14/11/2020 à 17:46:28

    Le tome 1 était remarquable. Je viens de dévorer le tome 2. Le dessin est magnifique, le scénario captivant. La fable est intelligente. Vraiment, un excellent album et une excellente série.