Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les chroniques de l'Univers 1. La Thrombose du Cygne

28/12/2020 4272 visiteurs 4.0/10 (1 note)

Q SI, Oot-Jah, Adya, Mark et Polly ressemblent à tous les gamins de leur âge. Enfin presque, si voyager à des années-lumière de la Terre, accompagnés d'un extraterrestre, dans un vaisseau piloté mentalement par un doyen qui n'a plus que sa tête peut être considéré comme commun. La bande, qui assiste à contrecœur aux cours d'histoire vidéo dispensés par son académie, va rapidement devoir se retrousser les manches. Leur voyage s'annonce bien plus périlleux que prévu...

À première vue, l'intrigue de Richard Marazano (Le monde de Milo, Alcyon, Yin et le dragon) semble intéressante, hélas sa concrétisation peine à se montrer originale. La faute en revient essentiellement à des ingrédients par trop prévisibles. La rebelle, le sage mystérieux et calculateur, un passager énigmatique, une civilisation apparemment puissante mais oubliée, rien de bien novateur sous le soleil. Malgré le trait de Ingo Römling (Malcom Max) assuré et sa mise en page efficace, l'ensemble peine à soulever l'intérêt.

Côté trame, les rebondissements apparaissent éculés, tandis que les dialogues manquent de percussion et la caractérisation des protagonistes s'avère à peine esquissée. La fluidité, dans l'ensemble au rendez-vous, souffre par moments des envolées scientifiques qui, au lieu d'apporter la crédibilité attendue, laisse parfois songeur. Le tableau peut paraître sombre, mais l'auteur de S.A.M. a coutume d'immerger son lectorat dans les pas de ses personnages avec plus de passion. Cette entrée en matière reste agréable toutefois, force est de constater qu'elle reste sur des rails bien trop sages et balisés, surtout au regard de ce que les auteurs ont déjà produits.

Ces Chroniques de l'univers n'ont rien d'outrageant pour qui découvrirait la science-fiction en bande dessinée. Malheureusement, elles n'ont rien d'inoubliable pour que les amateurs du genre, jeunes ou plus expérimentés, s'y attardent, surtout lorsque Carbone & Silicium, Sillages Premières Armes, Les Dominants ou Renaissance proposent bien plus au même moment.

Par M. Moubariki
Moyenne des chroniqueurs
4.0

Informations sur l'album

Les chroniques de l'Univers
1. La Thrombose du Cygne

  • Currently 0.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Notez l'album (0 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    roquevidal Le 01/09/2020 à 15:54:56

    Complètement d'accord avec Yannzeman. Je me suis fait avoir également et eu beaucoup de mal à finir. On ne rentre pas dans ce monde. Trop technique. Aucune empathie avec les personnages qu'on a du mal à reconnaitre les uns des autres. On glisse dans l'histoire sans pouvoir s'accrocher à rien. On est juste content d'être arrivé au bout pour pouvoir passer à autre chose.

    yannzeman Le 20/08/2020 à 16:22:55

    Je m'étais promis de ne plus acheter de nouveautés sur la seule base d'un dessin attirant. J'ai fait la bêtise de faire une exception, cette fois, et je m'en veux.

    La raison n'est pas graphique.
    Je suis maintenant habitué à ces BD ressemblant plus à des dessins animés. Et puis les décors sont fouillés et l'ensemble est de qualité.

    Mais le scénario est une vraie déception.
    Au delà du préchi-précha scientifique auquel il ne faut pas trop s'accrocher, l'histoire ne décolle pas.

    Pourtant, ça bouge, ça va vite.
    Mais ça va trop vite, les scènes s'enchainent sans qu'il n'y ait de chair à cette histoire. Les personnages sont tous oubliables, sans personnalité autre que graphique (on dirait les vieilles pub bénéton, revisitées à la sauce extraterrestre, mais à part ça...).

    J'ai refermé l'album sans aucune envie de connaitre la suite, ne m'ayant attaché à aucun personnage. Et pour cause, les auteurs ne leur donne aucun moment pour se rendre attachant. Ce sont des robots sans âme.

    Au final, un produit sans âme, que je ne recommande pas.

    Yovo Le 29/07/2020 à 14:59:04

    Très divertissant !
    Un album grand public qui permet une belle immersion grâce au soin apporté aux personnages et aux décors du vaisseau. Du coup, les lieux et les acteurs deviennent très vite familiers. Ça n’est pas si courant et c’est une qualité que j’apprécie.

    Mais c’est surtout le rythme qui dépote !! Pas une seconde de répit. Dès la 2ème page on est happé dans l’histoire pour n’en ressortir qu’à la dernière, complètement essoré !

    C’est cela que je préfère en retenir car le contenu est assez basique et fantaisiste. Inutile d’y chercher quoi que ce soit de crédible. Mais franchement, on s’en fout. C’est fun, pêchu, dépaysant, dans un esprit très ado, limite régressif. Ça ne conviendra pas à tout le monde mais moi qui n'en attendais rien, ça m’a suffi.

    Si cette dynamique se poursuit dans les prochains tomes, cette série pourrait même aller taquiner « Sillage ».
    Une bonne introduction.