Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

B oule de poils, boîte à ronrons, matou, minou, minet ou encore mistigri… Les appellations, généralement affectueuses, ne manquent pas pour nommer un chat... un chat. D’ailleurs, l’animal sait faire patte de velours pour amadouer ou séduire les humains si bavards pour l'évoquer. Il faut dire qu’avec son museau court et rond, il est bien difficile de résister à son charme…

Alberto Montt, lui, y a complètement cédé et fait partie de ces bipèdes domestiqués par le felix sylvestris catus. Toujours partant, comme tant d’autres mordus, pour regarder des vidéos mettant en scène le petit félidé, il lui consacre même un album. Ou, plutôt, un hommage, car sa majesté THE cat le mérite bien. Après quelques pages expliquant l’absolue nécessité d’un énième ouvrage sur ces poilus miaulant, l’auteur chilien énumère avec humour dix symptômes propres aux « chatophiles », avant de passer en revue quelques performances aussi amusantes qu’insolites à porter au crédit de son altesse féline. Quelques portraits fait par des auteurs du monde entier viennent compléter l’ouvrage. Hormis la mini-histoire racontant la domestication de l’Homme par le matou qui est déclinée en sept planches de quatre cases, le reste offre une suite d’illustrations accompagnées de quelques lignes de texte. L'ensemble se démarque par un style décontracté, un brin caricatural et globalement efficace.

J’adore mon chat (mais il s’en fout complètement) se lite vite et procure quelques sourires. À proposer à un ami des ronronneurs.

Par M. Natali
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

J'adore mon chat (mais il s'en fout complètement)

  • Currently 0.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Notez l'album (0 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.