Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Sara (Ennis/Epting) Sara

07/12/2020 4933 visiteurs 6.5/10 (4 notes)

S ara, Mari, Nata, Rina, Lydi, Vera, Darya. En cet hiver 1942, dans la blancheur maculée de sang du front russe, elles sèment la mort parmi l’armée allemande. Elles sont tireuses d'élite et, d’entre toutes, Sara est certainement la meilleure...

Dernière sortie hexagonale en date de TKO chez Panini comics, Sara est signé par Garth Ennis et Steve Epting… excusez du peu !

Sobriété et réalisme sont les deux mots qui viennent à l’esprit une fois cet album refermé. Sobriété pour le scénario de Garth Ennis qui, à partir d'évènements réels, sait en extraire une fiction qui porte sa propre dramaturgie avec ce qu’il faut de distanciation au sujet pour que cette histoire puisse apparaitre vraisemblable. Construit en trois temps et autour d’un narratif à la première personne, le scénario pose d’abord le contexte historique et introduit les différents protagonistes par touches successives dans une logique qui prend sens au fil des séquences, puis au cours des issues n°3 et n°4, développe l’ambivalence de son héroïne et du jeu de dupe dont elle est l’objet, avant de l’entrainer vers un final au suspens croissant. Les émotions qui animent ceux dont la Mère patrie fera, ou non des héros, sont dès lors perceptibles grâce au réalisme du trait de Steve Epting qui sait rendre compte de la détermination de chacun à vaincre et de sa résignation à mourir. Les encrages précis, les expressions justes ou les perspectives maitrisées comme le travail sur la couleur d'Elizabeth Breitweiser dressent alors un tableau vériste et graphiquement convaincant de cet épisode de la Grande Guerre patriotique.

Efficace dans son écriture, réaliste dans son graphisme, Sara est un drame d’autant plus captivant qu’il fait naître une forme d’empathie pour une jeune femme plus dépassée par ses ressentiments qu'imprégnée par son attachement à la grandeur de l’Union soviétique.

Par S. Salin
Moyenne des chroniqueurs
6.5

Informations sur l'album

Sara (Ennis/Epting)
Sara

  • Currently 4.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (1 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    kergan666 Le 15/12/2020 à 15:41:21

    pour moi les comic's c'était les Stranges de mon adolescence ou encore Conan.
    avec l'âge est passée ma passion pour les supers héros donc je ne regardais pas toute cette catégorie d'album.
    mais la lecture de SARA m'a fait complément changer d'avis tellement la qualité est là.
    que ce soit au niveau des dessins, de la composition des planches et du scénario.
    tout est superbe.
    le scénario s'inspire effectivement de faits réels.
    la WW2 étant ma 2ème grande passion je peux en juger avec mes maigres connaissances.
    cette histoire autour de cette sniper très douée est captivante par sa dureté et par le rendu de la violence extrême de cette période.
    il n'y a aucune exagération car la réalité était au minimum équivalente voir pire.
    bref, j'ai été plus que séduit et je regarderai à l'avenir dans les rayons comic's