Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Le syndrome [E]

02/11/2020 7002 visiteurs 7.0/10 (2 notes)

D es affaires glauques et complexes à résoudre, ils en ont tous les deux connu dans leur carrière et leur service respectif. Mais à ce point-là, non. Entre un vieux film qui rend aveugle pour celui qui le regarde et la découverte de cinq squelettes dont les boîtes crâniennes ont toutes été sciées, à priori, il n'y a aucun rapport, d'autant que ces deux affaires sont très distantes l'une de l'autre. Et pourtant, les officiers de Police Lucie Hennebelle, affectée à Lille, et Franck Sharko, en fonction à Nanterre, vont devoir unir leurs compétences pour lutter contre ce que la nature humaine à parfois de plus abominable en elle.

Editis, qui regroupe entre autres les labels Robert Laffont, Pocket et Kurokawa, s'associe à Jungle pour éditer de la bande dessinée et des graphics novels dits de «genre». Leur ligne de conduite sera principalement l'adaptation d'œuvres majeures issues du richissime catalogue du premier nommé. Par la suite et ponctuellement, quelques créations originales viendront grossir leurs étagères. Bienvenue aux éditions Philéas qui promettent « un univers de plaisir et d'émotions graphiques ».

En 2010, Franck Thilliez signe son septième roman dans un registre qui lui est cher et dans lequel il excelle : le thriller. Toujours aussi sombre et angoissant que ses précédentes parutions, Le Syndrome [E] sera publié chez Pocket dans sa collection Fleuve Noir. Il y réunit pour la première fois ses deux protagonistes fétiches, des flics écorchés par la vie et abimés par un travail harassant, et qui avaient, jusqu'à ce nouvel opus, mené leurs enquêtes séparément. Unanime, la presse spécialisée salue l'imagination du romancier en distribuant les bonnes critiques. Le succès est une nouvelle fois au rendez-vous.

Cette adaptation du livre en bande dessinée, réalisée avec brio par Sylvain Runberg, est une étape supplémentaire dans la reconnaissance par ses pairs. L'auteur d'On mars, Orbital, Le Règne s'est attaché, en témoigne une pagination très conséquente, à retranscrire le plus fidèlement possible l'œuvre de l'écrivain. Il en résulte un ouvrage dense, recouvert par un suspense omniprésent et pesant comme une chape de plomb. Car, que ce soit à travers une investigation tout autant complexe qu'intrigante ou dans la présentation du tandem d'acteurs, les indispensables composantes sont soigneusement exposées. À cela, il faut ajouter et souligner la qualité d'un récit et d'une narration qui foncent toutes sirènes hurlantes, relayés par le coup de crayon efficace de Luc Brahy dont bon nombre de bédéphiles avaient apprécié le dessin dans Imago Mundi, Julie Doohan et Irons. L'action, et les décors sont réalistes, de même que les scènes de crimes qui pourraient légitimement être jalousées par n'importe quel groupe d'identité judiciaire.

Le Syndrome [E] fournit un scénario totalement maitrisé et particulièrement haletant qui menotte furieusement le lecteur, le libérant seulement une fois la dernière planche parcourue. Encore que...

Par D. Roy
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Le syndrome [E]

  • Currently 3.60/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.6/5 (10 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    jcduce14 Le 16/06/2021 à 02:48:09

    Excellente adaptation du livre captivant de Franck Thilliez. Dessins léchés et déroulé bien rythmé. Sharko et Hennebelle prennent formes de manière très convainquante pour les initiés. Même si je connais la suite de l'histoire, il me tarde d'en voir les visuels !

    Erik67 Le 01/06/2021 à 09:15:38

    C'est une curieuse enquête policière qui va mener jusqu'au Canada pour de singulières et plutôt horribles expériences utilisant les enfants. Le syndrome E est censé nous manipuler au niveau de la violence ce qui peut être utile pour certains services spéciaux ou l'armée surtout dans des époques de tensions.

    L'auteur arrive à nous faire intéresser aux méandres de cette enquête au travers deux personnages différents bien campés à savoir Lucie et Sharko (non pas l'ex-président!). Il y aura du suspense et des rebondissements. On notera également une influence du film d'horreur «The Ring» pour ceux qui connaissent.

    Je n'ai pas trop aimé cette fin ouverte qui laisse place artificiellement à une suite alors que le récit semblait terminé et les protagonistes étaient tous hors d'état de nuire à moins qu'il y avait encore une enfant cachée. Cela laisse place à une petite incompréhension et à la surenchère un peu gratuite. Visiblement, il y aura une suite annoncée en fin de volume à savoir Gataca.

    Pour autant, c'est vrai qu'il s'agit d'un polar comme on les aime avec une histoire bien ficelée. Runberg maîtrise totalement le sujet d'après une œuvre de Franck Thilliez. Les fans de cet auteur seront ravis. Cela se lit d'une traite.

    Bref, au final, une BD qui mêle à la fois intrigue policière et réalité historique comme pour mieux souligner les dangers de notre temps.