Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Maison ronde

02/11/2020 4515 visiteurs 4.0/10 (1 note)

I naugurée en 1963 par Charles de Gaulle, la Maison de la radio rassemble en un seul endroit toutes les antennes de la radiodiffusion nationale française. Ce bâtiment à l’architecture audacieuse est une véritable ruche humaine où plus de quatre mille employés s’activent sans relâche pour produire des multitudes d’émissions de tous genres. Charlie Zanello a eu la chance de la fréquenter pendant toute l’année 2019 en tant que « dessinateur de BD officiel ». Fort de ce titre principalement honorifique, il a pu avoir un accès privilégié à l’entièreté de cet extraordinaire établissement finalement méconnu par les millions d’auditeurs qui l’écoutent pourtant quotidiennement.

La mode des albums-reportages à propos d’institutions ou de monuments ne se dément pas. Après le Centre Pompidou-Metz, L’Élysée (Le Château de Mathieu Sapin), la course aux étoiles (Dans la combi de Thomas Pesquet de Marion Montaigne) ou Dans les secrets des labos scientifiques (Jean-Yves Duhoo), c’est au tour de la Maison Ronde de Radio France d’être décortiquée et présentée en images.

Trait nerveux façon crobard, de la curiosité et ce qu’il faut d’humour, sans oublier une bonne dose d’autodérision, Zanello possède sur le papier toutes les qualités requises pour mener à bien sa mission. Malheureusement, écrasé par l’ampleur de la tâche et peut-être impressionné par la stature et la réputation des artisans des ondes, son enquête peine à matérialiser la magie et l’importance des lieux. Sans réelle direction ou véritable angle d’attaque, il propose une série interminable de scénettes, certes instructives et souvent amusantes, mais sans jamais véritablement arriver à entraîner le lecteur dans ses découvertes. D’ailleurs, lui-même s’essouffle régulièrement et s’en remet à un hypothétique fantôme pour tenter de donner un semblant de cohésion à ses déambulations. La situation est vraiment regrettable, car tant le bâtiment en lui-même que les innombrables métiers rencontrés se montrent passionnants à pénétrer.

Répétitif, sans réel rythme ou véritable identité, Maison ronde – Radio France de fond en comble n’accroche jamais les esprits et finit par décevoir sur la longueur. Globalement, l’ensemble ne s’avère pas totalement malheureux – la fin cataclysmique annonçant la pandémie de COVID est bien suggérée, par exemple -, il est néanmoins permis de penser que l’auteur n’a pas su se saisir et exploiter adéquatement l’énorme matériel historique et humain mis à sa disposition. Dommage.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
4.0

Informations sur l'album

Maison ronde

  • Currently 0.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Notez l'album (0 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Rackham le rouge Le 15/11/2020 à 12:06:07

    Auditeur de france musique inter culture ou fip, j'ai vraiment apprecié cet album.On decouvre les coulisses de la maison de la radio, avec humour et legereté. C'est aussi l'histoire de l'immersion de l'auteur dans un univers qu'il decouvre.
    Le dessin est agreable rappemlle un peu celui de Marion Montaigne.