Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Bootblack 2. Tome 2

06/10/2020 4557 visiteurs 7.0/10 (2 notes)

A près avoir magouillé avec le crime organisé et commis un meurtre extrêmement violent, Al, un cireur de chaussures âgé de quinze ans, écope de dix années de prison. Au moment de sa libération, il découvre que ses amis sont tous morts ou disparus, incluant Maggie, laquelle avait gagné son cœur. En fait, il n’y a que les mafieux qui se souviennent de lui et ils aimeraient bien récupérer la somme qu’ils avaient confiée au garçon et à ses copains. Les choses tournent mal et le jeune homme fuit en s’enrôlant dans l’armée pour participer aux dernières opérations de la Deuxième Guerre.

Dans ce second volet de Bootblack, Mikaël emploie fréquemment un ton quasi onirique, en porte à faux avec la violence des champs de bataille et de celle des ruelles de la grosse pomme. Pour tout dire, le combat se révèle surtout intérieur, comme en témoignent de longues séquences de monologue. Il est celui de la remise en question d’un gamin déchiré entre le pays de ses parents et celui qui l’a accueilli, deux classes sociales (la sienne et celle qu’il convoite) et une vie jusqu'alors ponctuée d’actes brutaux alors qu’il aspire à la sérénité et aux sorties en famille à Coney Island. Adoptant la forme d’un va-et-vient entre deux continents et trois épisodes, la narration est tout d’abord déroutante, mais le lecteur arrive tout de même à facilement remettre de l’ordre dans tout cela, entre autres grâce à l’alternance entre le sépia (pour les segments new-yorkais) et le gris (européens).

La reconstitution de la ville et de l’époque est réussie, notamment avec l’omniprésente saleté en contraste avec les publicités et les affiches de cinéma vendant un rêve difficilement accessible aux cireurs de chaussures qui travaillent au ras du sol, là où la crasse s’accumule. Les personnages avec leurs visages fatigués et leurs vêtements élimés sont issus de la même douleur. À cet effet, il est intéressant de noter que le héros est admis au bagne vêtu d’un costume trop grand pour lui, mais que lorsqu’il en sort, le pantalon lui va aux mollets. Ces détails font la richesse des illustrations de l’auteur de Promise.

Ce second opus conclut le deuxième diptyque d’une série de récits consacrés aux petites gens qui survivaient à Manhattan dans les années 1930 et 1940. Le premier, Giant, racontait l’aventure des ouvriers recrutés pour construire les gratte-ciels ; le prochain se déroulera à Harlem.

Par J. Milette
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Bootblack
2. Tome 2

  • Currently 3.50/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.5/5 (2 votes)

  • Mikaël
  • Mikaël
  • 09/2020 (Parution le 11/09/2020)
  • Dargaud
  • 978-2-505-08257-6
  • 54

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    thieuthieu79 Le 11/10/2020 à 15:07:26

    Cette seconde partie conclue le diptyque en apothéose. On traverse toutes les émotions possibles et imaginables. Les rebondissements sont bien amenés et complètement inattendus. L'intrigue, qui se déroule depuis le début sur deux temporalités, trouve ici tous son sens. Le travail narratif est de très grande qualité.
    Le tout dans une atmosphère New-Yorkaise des années 40 plus vrai que nature.
    Le travail graphique de Mikaël est toujours aussi beau et soigné.
    J'attend maintenant avec impatience "Queenie", la 3ème histoire de son cycle New-Yorkais.

    Alex_78 Le 01/10/2020 à 12:49:59

    Dans le tirage de luxe, Mikaël explique sa démarche créative et ses recherches pour réaliser Giant et Bootblack.
    Et pour Bootblack, il parle bien de sa source d'inspiration : "Dans le second volet de Bootblack, quand Al est à l'armée, on apprend qu'il est né le 3 janvier 1920, or, ce jour est aussi celui de la date de naissance de Sergio Leone à qui cette histoire toute entière rend hommage.Son Il était une fois en Amérique a été une source d'inspiration important pour ce diptyque."
    Effectivement, si on ne possède pas ce tirage on ne peut pas forcément avoir accès à un certain nombre d'informations sur la conception et la réalisation de Bootblack qui permet de mieux comprendre le cheminement de l'auteur.

    Globule Noir Le 15/09/2020 à 07:28:12

    Désolé ! Quelque soit la qualité de ces 2 albums.... L'histoire est tout simplement un plagiat de "il était une fois en Amérique". Tout y est sauf la mention de l'auteur qui rend hommage ou parle même de cet "emprunt" où que ce soit dans l'un des deux albums. Choquant