Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Anaïs Nin Sur la mer des mensonges

28/09/2020 1906 visiteurs 7.5/10 (2 notes)

A naïs Nin, mariée à Hugo, un banquier, n’a pas la vie dont elle rêvait. Les mondanités parisiennes des années trente naissantes l’ennuient. Son époux est pourtant attentionné et aimant, cependant il est de moins en moins l’artiste qu’elle a connu et de plus en plus un cadre de la finance. Anaïs se voue à l’écriture. Elle prépare un essai sur D.H. Lawrence, rêve d’écrire un roman et tient un journal depuis le jour où son père a quitté sa mère. Elle a grandi entre la France et New York, dans une famille de musiciens, stimulée par un environnement créateur mais prenant de plein fouet la place secondaire concédée aux femmes, même dans ce domaine.

Au fil du temps, Anaïs a l’intuition de sa sensualité, sans l’avoir encore identifiée et éprouvée. Le carcan de son éducation catholique dresse des barrières entre son corps et son esprit. «Mes désirs sont trop puissants pour être ceux d’une bonne épouse» révèle-t-elle. La pratique du flamenco sera le début de la libération. Elle multiplie alors les aventures sensuelles, en conservant, à sa grande surprise, une âme innocente. Elle fait la connaissance d’Henry Miller, avec lequel elle partage d’abord une complicité littéraire. Ils deviennent amants. Lorsqu’elle fait connaissance avec June, la compagne d’Henry, elle en tombe instantanément amoureuse.

Léonie Bischoff (Hoodoo Darlin’, La Princesse des glaces) est accompagnée depuis plusieurs années par les journaux intimes d’Anaïs Nin (1903 – 1977), écrivaine américaine dont l’œuvre se caractérise par la place de l’érotisme, de la psychanalyse et les récits de ses liaisons amoureuses. Surtout connue comme diariste, elle est pionnière dans sa réflexion sur le rapport entre sexualité et création artistique et par la place donnée au désir féminin dans l’ensemble de ses livres. La dessinatrice publie une œuvre ambitieuse, biographie d’une personnalité hors norme et complexe, qui enchaîne les mensonges pour construire sa liberté et démultiplie sa vie en multipliant les rencontres.

La dessinatrice a choisi d’utiliser les crayons de couleurs. Le grain, les superpositions des teintes et les nuances subtiles rendent toute la légèreté et la douceur de cet univers. Son personnage est le plus souvent entouré de métaphores végétales ou marines, dont les ondulations et circonvolutions représentent les méandres de sa conscience et les détours de son inconscient. Dans plusieurs séquences oniriques, Léonie Bischoff délaisse le figuratif et livre des planches qui évoquent le surréalisme de Magritte, faisant preuve d’une créativité graphique qui séduit l’œil autant que l’intellect.

Esthétiquement original, délicieusement amoral, pudique malgré le sujet traité, Anaïs Nin – Sur la mer des mensonges est à la hauteur de son ambition. Le lecteur accompagne les contradictions d’une femme qui ose s’interroger et s’affirmer. «Chaque homme à qui j’ai fait lire mes textes a tenté de changer mon écriture» proteste-t-elle. La résistance, voire la révolte, se paye parfois du prix d’un certain équilibre. En étendant le champ des possibles, cet album fait du bien.

Par F.Houriez
Moyenne des chroniqueurs
7.5

Informations sur l'album

Anaïs Nin
Sur la mer des mensonges

  • Currently 4.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (5 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    livressedesbulles Le 13/10/2020 à 15:01:39

    Qui est Anaïs Nin, cette artiste fascinante à la réputation sulfureuse, cette femme, connue du grand public pour son recueil de nouvelles érotiques publié dans le best-seller "Venus Erotica"?
    L'autrice Léonie Bischoff nous fait rentrer dans sa vie ou plutôt dans ses vies. Chaque relation vient compléter et enrichir l'autre et finalement c'est en étant amoureuse de plusieurs personnes qu'elle donne encore plus d'amour à chaque femme et chaque homme de sa vie.
    Alors, oui ! Rien n'est simple, c'est parfois douloureux et au-delà de l'entendement. Mais c'est sa vie, sa personnalité hors-normes et différente mais entière... Entière avec ses convictions, entière dans son amour, entière tout simplement.
    ~
    Pour brosser une telle histoire dans un roman graphique, il faut éviter tous les pièges et ne pas tomber dans la facilité. Léonie Bischoff a bien compris tout cela et nous dresse ces personnalités avec un dessin magnifique tout en douceur même quand il s'agit de montrer ce qui est difficilement acceptable en temps normal.
    ~
    Bon, je ne vais pas y aller par quatre chemins... C'est un immense coup de cœur, le dessin est somptueux et la narration est parfaite. Un très grand merci à l'autrice de m'avoir fait découvrir la vie d’Anaïs Nin de cette manière.

    Suivez-moi sur Instagram : https://www.instagram.com/livressedesbulles/?hl=fr