Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les Coups de projecteur

Les expos et les dossiers de BDGest

L'éveil de la bête

Entretien avec Anne Renaud qui revient sur la préparation et la réalisation du 1er tome de cette série et qui nous ouvre sa boîte à souvenir avec, au menu : des crayonnés, des études, des croquis, des dessins préparatoires, des storyboards et des notes extraites d'un carnet de notes. En bonus, les pages publiées dans le numéro de février-mars 2002 de Pavillon rouge dans lequel Hel est apparue pour la première fois et d'autres dessins indépendants.


Retour de flammes

A l’occasion de la sortie du nouveau Sillage « Retour de flammes », BDGest et les éditions Delcourt fêtent les dix ans de la Série en vous proposant une preview et quelques un des bonus contenus dans l’édition DVD anniversaire. Vous trouverez également une interview vidéo exclusive issue du même DVD.


I Wanna Ba Your Luchadoritos

A l’heure où les éditeurs s’ingénient à dépoussiérer le classique format franco-belge, où la frénésie s’empare des rythmes de parution, les Humanoïdes Associés nous proposent un OVNI, un concept album rafraîchissant. Ce magazine thématique, réunissant de nombreux auteurs sous la houlette de Jerry Frissen, gravite autour d’un sport de combat méconnu mais riche en fantasmes : la Lucha Libre. Les premiers opus nous avaient présentés pêle-mêle un dinosaure qui parle, des loups garous, les frères Bogdanov ainsi que des pages de gags et quelques éditoriaux. Le numéro spécial été à paraître en Mai est l’occasion de faire le point avec son chef d’orchestre.


Trahison

Le mot "exploit", si banal dans le vocabulaire sportif, est rarement employé pour qualifier une oeuvre littéraire ou artistique. Ce qui est recherché et acclamé chez un artiste, c'est plus souvent le génie ou la virtuosité que la constance dans l'effort ou la capacité à surmonter un défi incommensurable. C'est pourtant sur l'auteur d'un véritable exploit que nous souhaitons aujourd'hui braquer les projecteurs. Certains alpinistes se lancent dans l'ascension solitaire des plus hauts sommets. Eric Shanower, lui, s'est attaqué à un Himalaya de la littérature occidentale : son projet L'âge de Bronze est une chronique exhaustive de la guerre de Troie, en bande dessinée. Et comme si ce n'était pas assez ambitieux, l'auteur californien se préoccupe de rendre cette saga vraisemblable d'un point de vue historique et archéologique. Pour comprendre toute l'ambition de ce roman graphique, il faut se souvenir que cette guerre légendaire est venu jusqu'à nous par de multiples sources souvent contradictoires. L'Iliade, de loin le texte le plus célèbre, n'en couvre qu'un infime fragment. Cette épopée d'Homère commence après neuf ans d'affrontements entre Grecs et Troyens et s'achève bien avant la fin du conflit, au moment des funérailles d'Hector. Même le fameux épisode du cheval de Troie en est absent. Pour compléter le tableau, il faut aller chercher dans l'Odyssée, dans les tragédies d'Eschyle, Euripide ou Sophocle, dans L'Enéide de Virgile... Rassembler et concilier les différentes sources disponibles, donner à chaque personnage un visage, un caractère et des motivations, tout cela avec des vêtements, des armures, des logements plausibles… voilà un travail qui vaut bien ceux d'Héraclès !


CULTURE MANGA

Avec NonNonBâ de Shigeru Mizuki (éditions Cornélius), pour la première fois un manga a été sacré "meilleur album" à Angoulême. Cette distinction intervient à une époque où près d'une bande dessinée sur deux publiée en France est un manga. L'envie nous prenant de radioscoper ce domaine, nous nous sommes adressés à un spécialiste du genre : Fabien Tillon, journaliste à Phosphore et à BoDoï, qui vient de publier Culture Manga. Dans cet ouvrage richement illustré, l'auteur ne s'en tient pas à « initier » ceux que la bande dessinée japonaise intrigue. Son ambition est plus vaste, il se livre à une analyse de la place et de l'influence du manga sur l'histoire de l'Art au Japon et dans le monde.


Un nouvel éditeur

La naissance d'une nouvelle maison d'édition de bande dessinée, voilà un événement qui suscite toujours une curiosité bien légitime. Certes, la pression concurrentielle est toujours plus forte dans les métiers du livre. Mais la diversité éditoriale, c'est aussi la clef du renouvellement de l'offre et de la conquête de nouveaux publics.


ANDRE JUILLARD

Très peu d'auteurs ont été consacrés à Angoulême à la fois par un prix du meilleur album et par le Grand Prix de la ville. Tel est le cas d'André Juillard, dont Le cahier bleu obtint l'Alph-Art du meilleur album en 1995, et qui fut sacré Grand Prix en 1996. Souhaitant rendre hommage à ce grand artiste et auteur, Daniel Maghen, galeriste et éditeur de livres d'art consacrés à la bande dessinée, publie le 19 octobre un livre mémorable de 432 pages consacré au travail d'André Juillard : Entracte. Près de 1500 dessins y sont réunis, reflétant des facettes peu connues du travail de l'auteur : études, croquis préparatoires, dessins réalisés "à la manière de", nus artistiques, œuvres de jeunesse... tout cela étant mis en lumière par de nombreux commentaires et souvenirs de l'auteur sur son œuvre. Réalisé avec un soin d'orfèvre et préfacé par Enki Bilal, ce beau livre était présenté en avant-première, dimanche 15 octobre 2006, au "Palais de la BD". Nous vous proposons une retranscription de cette conférence, ainsi qu'un parcours dans les pages d'Entracte, à découvrir également sur le site de la Galerie Daniel Maghen.


DENIS BAJRAM

En ce mois de juin, Denis Bajram additionne les actualités : sortie de l'ultime album d'Universal War One, présentation de sa technique de conception d'une BD entièrement par ordinateur, et lancement de sa maison d'édition au sein du Groupe Soleil : Quadrant Solaire. L'occasion était trop belle pour passer à côté d'un tel sujet, BDGest' vous présente une interview et une expositions qui ne sont pas vraiment comme les autres.


FREDERIK PEETERS

Le succès des Pilules Bleues a permis à Frédérik Peeters d'accéder à une notoriété méritée, mettant en lumière pour beaucoup un auteur réservé resté dans l'ombre. On a ainsi redécouvert des petits chef-d'oeuvres comme Constellation ou suivre le superbe Lupus, dont le quatrième et dernier tome est paru en avril. Avec la série Koma, Pierre Wazem et lui ont su toucher le coeur des jeunes lecteurs. Frédérik Peeters a ainsi bien voulu nous présenter ses carnets de croquis qui nous montrent l'autre face de son travail. Coup de projecteur sur un auteur prolifique mais toujours discret.


Le Vent de l'Exil

En Bande Dessinée, on voit parfois surgir des séries dont on n'a jamais entendu parler, réalisées par de parfaits inconnus, et qui malgré ces handicaps connaissent immédiatement un accueil très favorable de la part d'un public non négligeable. Alim le Tanneur est de celles-ci. A l'occasion de la sortie du second tome, Le vent de l'exil, BDGest' braque ses projecteurs sur ses deux auteurs, Wilfrid Lupano et Virginie Augustin :