Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Mémoires de la guerre civile 1. Tome 1

20/03/2017 1342 visiteurs 6.0/10 (2 notes)

A près Le protocole Pélican, Le complexe du chimpanzé et Genetiks™, Richard Marazano et Jean-Michel Ponzio reviennent avec Mémoire de la guerre civile, une nouvelle série d’anticipation à grand spectacle reprenant des prémices classiques de la dystopie. La société est divisée : d’un côté des privilégiés jaloux de leurs avantages ; de l’autre, une population privée de tout et corvéable à l’infini. Entre les deux, Vivian, un soldat en charge d’une équipe de maintien de l’ordre, va se retrouver au centre d’une révolution sanglante. Pourquoi ? Comment ? Lui-même (et le lecteur par la même occasion) ne le sait pas encore…

Pour ce tome introductif, Marazano a choisi une approche tout en nuance et en zones d'ombre. En effet, les tenants et les aboutissants de ce monde sont à peine présentés et toute l’action se déroule à hauteur d’hommes. Ceux-ci, une escouade d’intervention de forts en gueule, davantage chargée de faire le « ménage » que la justice, interviennent dans les bandes tampons situées entre les enclaves et le reste du territoire. Ils ont l’espoir d’accéder au luxe réservé à l’élite après dix ans de service. Personnages à cheval entre ces réalités, ils sont témoins et acteurs de l’iniquité de cet univers, mais aveuglés par la propagande, ils sont prêts à tout. Ce cadre restreint suffit au scénariste pour développer une histoire inquiétante de par les nombreuses références socio-économiques faites à notre époque. Serait-ce un futur possible ? La construction extrêmement alambiquée (heureusement sans être absconse) faite de retours en arrière ou de bonds en avant, suivant où l’on se place dans la chronologie, rajoute un autre niveau de compréhension aux sombres présages suggérés par le récit.

De son côté, Ponzio, spécialiste es rotoscopie et infographie 3D, dépeint ces villes et ces no-man's-lands glaçants de vérité. De plus, même si le design et la mise en scène lorgnent beaucoup vers un certain cinéma gourmand en effets spéciaux, il s’agit bien de bande dessinée. La lecture est dense, mais elle s'avère tout-à-fait lisible et très rythmée. Cela dit, le rendu hyper-réaliste, spécialement celui des protagonistes, ainsi que le côté glacé de la colorisation, se font remarquer au premier abord. Pourtant, après quelques pages, ce parti-pris artistique pleinement revendiqué, plutôt que choquer, renforce à bon escient l'ambiance post-apocalyptique de la narration. Le dessinateur en pleine maîtrise de ses outils, parvient à se faire oublier pour ne laisser place qu’à l’action et aux émotions.

Un duo d’auteurs sur la même longueur d’onde, une réalisation originale et sans bavure, Mémoire de la guerre civile s’annonce comme un titre-référence du genre. À suivre.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Mémoires de la guerre civile
1. Tome 1

  • Currently 4.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (5 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    TEDDY BULL Le 22/03/2017 à 16:08:52

    Et j'ajoute une chose : je voudrais bien poster ici un extrait de ces merveilleux dialogues marazanesques, mais la décence m'en empêche..........

    TEDDY BULL Le 22/03/2017 à 16:01:40

    Le scénariste s'est surpassé dans la vulgarité et la grossièreté; quel dommage pour le dessin virtuose de Ponzio ; j'interpelle Ponzio : comment fait- il pour accepter de coller ses dessins et son merveilleux univers sur un scénario aussi poussif, et surtout, sur des dialogues aussi grossiers ? Comment peut-il supporter cela ? Mystère...

    kurdy1207 Le 20/03/2017 à 08:20:52

    J’ai trouvé l’histoire de ce premier volume un peu lente et je n’ai pas totalement accroché. Mais je garde confiance car le scénario est néanmoins intéressant et cela risque de se décanter par la suite. Quant au dessin, on a effectivement l’impression que l’on nous propose un roman photo plus qu’une BD et cela me gêne un « chouia ».

    biggyjay Le 16/03/2017 à 00:17:51

    C'est pas trop mal réalisé, ça n'est pas inintéressant mais ça n'est pas exempt de reproches.
    On va commencer par les reproches : le dessin de Ponzio est un roman photo 2.0 ! Je m'explique. Je pense réellement qu'il prend des photos en guise de storyboard qu'il habille ensuite graphiquement. Et à la longue, je trouve ça perturbant et culotté (dans le mauvais sens du terme). Deuxième point négatif, la complexité du scénario et de la narration. Les flashbacks ne sont pas indiqués et encore une fois ça perturbe. Il faut parfois relire certains passages.
    On passe au points positifs : il y a déjà l'ambiance très travaillée, que, personnellement, j'ai agrémenté par une musique d'ambiance. Dans ce cas, on a vraiment affaire à un récit augmenté ! Et c'est très cool !
    Le second point positif est le suspense car jusqu'à la fin de la BD, on est toujours dans l'expectative de savoir ce qu'il va arriver ou bien ce qui est arrivé.
    Malgré tout, ça mérite d'attendre le tome 2 pour avoir un jugement plus complet.

    kingtoof Le 15/03/2017 à 18:02:34

    C'est pas mal...
    Après il faut être adepte des mondes futuristes - apocalyptiques...
    On comprend l'organisation du monde lors de ce premier tome, même si j'espère un approfondissement au prochain tome...
    On nous donne des pistes pour nous préparer la suite par l'intermédiaire des rêves (visions ?) du héros.
    A suivre...

    kergan666 Le 05/03/2017 à 13:11:18

    suite de l'avis.
    une preuve qu'il ne faut pas aller trop vite...
    bref, un très bon scénario bien prenant.
    une histoire de science fiction ou plutôt d'anticipation.
    un futur possible, cauchemardesque et probable ou l'élite et encore plus élitiste que jamais grâce à la technique.
    le reste de l'humanité n'étant qu'esclave ou mort.
    j'aime moyennement les dessins même s'ils sont objectivement assez beaux mais c'est uniquement une question de gout étant un fervent de l'école franco-belge.
    les médisants diront un vieux...
    bref, j'attends la suite avec impatience.

    kergan666 Le 05/03/2017 à 13:01:19

    j'ai lu ou plutôt dévoré cet album d'une traite tellemnt je suis rentré dans l'histoire.
    le complexe du chimpanz&é des mêmes