Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

E n plus de trente-cinq ans de carrière, François Boucq s’est illustré (!) et imposé comme un auteur qui compte dans à peu près tous les domaines (humour, SF, western, etc.). Travailleur infatigable, outre la bande dessinée classique, il a également œuvré dans le monde de l’illustration et, récemment, dans le dessin politique et d’humeur. Prenant la suite d’Un point c’est tout ! (Casterman, 1993), Portrait de la France propose un aperçu de ces travaux moins connus du créateur de Jérôme Moucherot (qui, rassurez-vous, est évidemment de la partie).

Comme son titre l’indique, ce florilège prend la forme d’un pseudo-essai à propos de l’état politico-social de l’Hexagone. Discussions dignes du Café du Commerce, réflexions plus ou moins habitées, désarroi de l’artiste face aux dérives de la société, etc., l’ouvrage laisse une large place au pessimisme et, plus largement, à un certain dégoût du genre humain. Au lecteur de décider s’il partage ou non cette vision bien sombre du quotidien. Globalement, malgré les provenances très diverses des récits le composant (presse, commercial, collectif, galop d’essai sans suite, etc.), l’album s’avère très bien édité. Les différents chapitres s’enchaînent presque logiquement et donnent, nonobstant le côté disparate de ses origines, une allure de « vrai » livre à l’ensemble.

Par son contenu et sa composition, l’ouvrage permet aussi d’observer de très près les approches graphiques préférées du dessinateur. En effet, tant par les formats que les techniques en présence, toutes les facettes du talent graphique de Boucq sont présentes. Le résultat est grandiose ! Découpage et mise en scène savantes, personnages aux faciès improbables, triturage constant de la perspective, le style est immédiatement reconnaissable, mais, dans le même temps, semble toujours en recherche et en mouvement.

Constat sans concession, mais pas dénué d’ironie – les amateurs d’absurdes seront comblés -, Portrait de la France est une œuvre très personnelle et complètement aboutie.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
5.5

Informations sur l'album

Portrait de la France

  • Currently 4.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (2 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.