Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Dragon head Volume 1

13/03/2017 5139 visiteurs 8.0/10 (4 notes)

P ublié pour la première fois en 1995, Dragon Head a marqué sa génération. Le récit s’ouvre sur le théâtre d’un accident : un train disloqué rempli de corps sans vie. Il fait sombre, la scène se passe apparemment dans un tunnel. Au milieu du chaos, un survivant émerge, puis un deuxième. Finalement, ils seront trois à avoir survécu à la catastrophe. Problème : ils sont coincés là, car des éboulements bloquent les deux seules voies de sortie. L’aventure commence, ou plutôt, l’angoisse. Celle-ci s’installe, torture et étouffe les jeunes gens. Pourquoi et comment survivre alors que tout le monde est mort ?

Conte cruel sans concession, Dragon Head met à l’épreuve ses héros en testant leur résistance face au stress le plus intolérable. Enterrés vivants, sans espoir de secours, ils doivent résister pour éviter de tomber dans le désespoir et la folie. Teru, semble être le plus astucieux, la frêle Ako espère seulement ne pas craquer, tandis que Nobuo s’enfuit au fin fond de son subconscient pour trouver un sens à ce mauvais sort.

Affrontements physiques et psychologiques, moments de désolation, peu ou pas de possibilités de salut, Minetaro Mochizuki prend le lecteur à la gorge et ne le lâche pas tout au long des quatre cents pages de ce premier tome. Le scénario aurait pu facilement tomber dans l’outrance gratuite. Heureusement, la précision et le dépouillement de l’écriture permet de ne conserver que l’essentiel : les émotions et les réflexes primordiaux. Résultat, il est impossible de lâcher l’album tant l’identification est forte et pesante.

Reste la question de la mise en image. Là aussi, le travail de Mochizuki fait mouche. La noirceur et les gravats semblent prendre vie, alors que la fatigue et la lassitude assomment les adolescents. Les ombres se font yôkai diaboliques, les échos des respirations (formidables onomatopées en kanji !) , le murmure du feu des enfers. Dans le même temps, le dessinateur a gardé une forme de retenue dans sa manière de s’exprimer. Le découpage laisse tout l'espace nécessaire à l’atmosphère pour se développer : quelques effets personnels abandonnés ou une pièce de métal tordue et menaçante suggèrent le pire sans en dire plus. Et puis, il y a la paroi de roche, impitoyable rempart minéral qui, malgré ses fissures, bloque toute chance de liberté.

Haletant, prenant et d’une richesse thématique insoupçonnée, Dragon Head trouve logiquement sa place dans le panthéon du manga aux côtés de titres comme Akira et autre Monster.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
8.0

Informations sur l'album

Dragon head
Volume 1

  • Currently 0.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Notez l'album (0 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.