Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Last Days of American Crime (The) The Last Days of American Crime

27/12/2016 6306 visiteurs 7.3/10 (4 notes)

L e gouvernement des États-Unis va lancer un grand projet afin d'éradiquer le crime. L’émission d’ondes doit empêcher la population de verser dans ses mauvais penchants, et l’argent physique sera remplacé par la monnaie électronique. Graham Bricke a un plan pour dérober une des machines destinées à charger les cartes fiduciaires. Le problème, c’est que certains n’ont pas tenu leur langue et que d’autres ont bien l’intention de doubler l’ancien criminel. Pour couronner le tout, il se voit contraint de s’adjoindre de nouveaux coéquipiers – un tueur psychopathe et une hacker nymphomane – à la dernière minute, sans savoir s’ils sont réellement fiables.

Jungle a la bonne idée de ressortir sous forme d’intégrale cette mini-série de Rick Remender. Le scénariste bâtit un polar noir qui réunit tous les ingrédients du genre sans jamais tomber dans les stéréotypes. La mécanique bien huilée rappelle celle des films « Ocean xx », mais dans une ambiance bien plus proche de celle de Scalped. Le pays est au bord de la guerre civile et certains sont bien décidés à commettre un dernier méfait leur assurant un avenir doré. Avec en toile de fond le compte à rebours avant la mise en oeuvre du plan de paix américaine, l’auteur installe les acteurs et pose les bases de l’intrigue. Déchirée par de scènes violentes et un érotisme cru, la montée en charge est lente et bénéficie de dialogues percutants ainsi que de personnages troubles et fascinants. La gestion du rythme est exemplaire pour cette série s'abreuvant de tension, d’adrénaline, de fausses pistes et de dénonciation de l’état tout-sécuritaire.

La partie graphique de Greg Tocchini n’est pas en reste. Son style en couleurs directes peut s’avérer déroutant du fait d'une certaine imprécision des traits des protagonistes, ou encore des tonalités choisies. Par contre, il en ressort une épaisseur, une moiteur collant parfaitement au récit. En y associant une mise en scène audacieuse, tant dans ses angles de vue que dans sa capacité à faire ressentir les mouvements, le dessinateur livre là une prestation impressionnante.

Destinée à un public adulte, cette œuvre a tout du classique.

Par O. Vrignon
Moyenne des chroniqueurs
7.3

Informations sur l'album

Last Days of American Crime (The)
The Last Days of American Crime

  • Currently 3.80/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.8/5 (5 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    thieuthieu79 Le 22/03/2017 à 21:00:12

    Un très bon album ou le dessin un peu "brouillon" colle parfaitement à la violence et à l’insécurité que celui-ci dégage.
    Le déroulement de l'histoire est dans la veine de certains films américains. Un polar noir qui maîtrise bien tous les codes du genre sans jamais tomber dans la surenchère inutile.
    En plus de l'intrigue principale autour du braquage, l'auteur nous présente directement ou indirectement la vie et le passé de chacun des 3 protagonistes.
    Cela à pour effet de rendre l'ensemble plus profond et plus authentique.
    Seul point négatif, la traduction des textes. Il y a plusieurs incohérences au niveau des phrases avec parfois des mots inversés, répétés ou même manquants.
    C'est dommage pour un ouvrage d'une telle qualité.