Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

L éonard Sougal, cinéaste documentariste, sa femme Isabelle et Bernard, son fidèle cameraman, arrivent dans l'archipel de Banyak sur la côte ouest de Sumatra. Les premiers contacts avec les habitants de ces îles se passent un peu difficilement. En effet, les vues de cet environnementaliste convaincu peuvent choquer. Bon an, mal an, la petite équipe se fait accepter par les autochtones et le travail commence, mais un drame effroyable va bouleverser le planning. Accident tragique ou revanche des esprits de la nature ? Léonard va mettre plus de trente ans pour trouver la réponse et connaître, enfin, la paix.

Après le remarqué Tsunami, Stéphane Piatzsek et Jean-Denis Pendanx prolongent leur séjour dans l'Océan Indien avec Le maître des crocodiles. Fidèle à ses habitudes, le scénariste de L'or propose une histoire faisant la part belle à l'exotisme, voire même l'ethnologie, face à une certaine modernité. Mi-conte cruel, mi-récit à charge, le scénario godille entre considérations écologiques (le héros reprenant les idées du philosophe norvégien Ame Naess à propos de l'écologie profonde) et réalités politico-économiques (les Banyaks sont en rébellion face au pouvoir de Jakarta et voient leurs ressources halieutiques diminuer saison après saison). La matière est bien là, mais, malheureusement, mal mise en valeur par une intrigue centrale plus que ténue, malgré son horreur intrinsèque. Résultat, la lecture s'avère très inégale et peu prenante.

L'approche à l'aquarelle de Jean-Denis Pendanx apporte beaucoup de lumière à ce petit coin perdu du globe. Malgré un découpage très (souvent trop) serré, le dessinateur donne véritablement vie à cette société plus aquatique que terrestre. Il se fait également plaisir avec des scènes d'action à haute tension dignes des parties de pêche des Dents de la mer. Nonobstant la chaleur des tropiques, les frissons sont garantis !

Personnages trop stéréotypés ? Arguments sans réelle nuance ? Au final, Le maître des crocodiles assène plus qu'il ne raconte. Le lecteur se consolera avec la description précise et réaliste d'une région idyllique. Méfiez-vous néanmoins de ce qui dérive entre deux eaux.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
5.7

Informations sur l'album

Le maître des crocodiles

  • Currently 3.54/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.5/5 (13 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    impreza2000 Le 11/02/2016 à 20:47:51

    Sur cet album je découvre le travail de Jean-Denis Pendanx, il nous transporte avec ses dessins qui sont de vraies cartes postales !
    Pour les amateurs de cinéma, le scénario de Stéphane Piatzszek nous rappelle "Les dents de la mer", "Le Grand Bleu" et "Lake Placid". Le message écologique est bien présent et est traité de manière intelligente.
    On voyage et quand on arrive à la dernière plage, on regrette que ça soit fini.