Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

P our Louis, la vie n’a pas très bien commencé. Son enfance, il la passe dans un orphelinat, un endroit où il est assez difficile de se faire des amis, tous ayant des durées de placement relativement courtes, sauf lui. Avec son embonpoint certain, sa myopie et ses grosses lunettes, il a plus tendance à attirer les moqueries que les attentions. Un jour, il découvre le monde du cirque et la petite Clara, une très jeune dresseuse d’éléphants. Cette rencontre est déterminante pour l’enfant qui s’ouvre alors au monde.

L’histoire imaginée par Nicolas Antona est tellement simple - sans intrigue alambiquée et univers à sauver – et pourtant étonnement complexe. En effet, le scénariste parle de la vie, du parcours d’un gosse qui va découvrir, tel le papillon qui sort de son cocon, qu’elle peut être lumineuse et pleine de saveurs. La grande force de l’auteur est d’avoir su créer un ensemble d’émotions sur un ton juste et tendre, même dans les passages les plus durs. Pas de sensiblerie ou de mièvrerie, rien que des épisodes de la vie qui renvoient à nos propres cheminements, attitudes et souvenirs.

Le dessin de Nina Jacqmin est un atout considérable. Derrière son côté simple et épuré, il porte véritablement tous les sentiments et expressions qui traversent le récit et les personnages. Son travail sur les niveaux de gris et la lumière est d’une grande efficacité, de même que son utilisation parcimonieuse de la couleur qui renvoie à l’éveil de Louis à la vie. Le rendu offert par ce traitement est doux et pudique, rassurant et accueillant.

La tristesse de l’éléphant est une belle histoire d’amour et, surtout, un récit universel sur le temps qui passe, l’importance d’une marque d’affection et de confiance, la chaleur d’un sourire, le bonheur d’un baiser. Touchant.

Par O. Vrignon
Moyenne des chroniqueurs
8.0

Informations sur l'album

La tristesse de l'éléphant

  • Currently 4.83/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.8/5 (18 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    maxlavigne Le 28/02/2016 à 22:44:09

    Très très beau dessin, une histoire simple et touchante triste et qui fait du bien aussi! A posséder dans sa bédéthèque!

    Dicentim64 Le 14/02/2016 à 18:21:13

    Au sein de l’orphelinat, Louis n’est pas le mieux loti. Son embonpoint et ses gros verres de lunettes lui valent d’être la risée des autres enfants… mais le cœur de Louis va s’éveiller au contact d’un plus gros que lui : un éléphant… et sa jeune et jolie petite partenaire, la frêle Clara… Malgré la distance qui semble les séparer, ces deux-là (Clara et Louis) se sont trouvés au quart de poil (de pachyderme)…
    Une histoire toute simple, un dessin tout en douceur, sans artifices, une immense pudeur à chaque page, des personnages attachants… l’art de raconter simplement des choses profondes est un grand art. Nul doute que ces deux-là (Nina et Nicolas) se sont compris au quart de poil (d’éléphant) quand ils ont décidé de faire naître cet album. Aucune mièvrerie, aucun sentimentalisme dégoulinant, le ton est juste, on est embarqué, on se laisse porter par cette si triste mais naturelle histoire, jusqu’au chavirement… et l’on trouve un bonheur même dans l’engloutissement et la noyade. Un COUP DE CŒUR comme il s’en fait peu.

    TigerHeart62 Le 23/01/2016 à 17:49:03

    Simple, touchant, authentique, beau... Un genre de Petit Prince quoi ! Magnifique, à ne rater sous aucun prétexte. Les deux auteurs ont visé juste. Une très belle BD.