Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

SuperS 1. Une petite étoile juste au dessous de Tsih

24/08/2015 4042 visiteurs 6.0/10 (1 note)

N ouveaux à l'école, Mat, Lili et Benji ont tout à découvrir, aussi bien les bâtiments que les professeurs et les autres enfants. De plus, le trio partage un même secret : ils ne sont vraiment pas d'ici et doivent faire attention pour ne pas divulguer leur origine. En effet, ils viennent de très très loin : d'une autre planète ! Séparés de leurs parents, ils sont obligés de se débrouiller par eux-même et dissimuler à tout prix leurs étonnants pouvoirs.

Dans SuperS, vrai-faux récit de super-héros en devenir, Frédéric Maupomé a créé un petit monde sympathique en piochant autant dans les classiques du genre (l'enfance de Superman, les démêlés scolaires de Peter Parker) que dans la poésie de Jojo du regretté André Geerts et une partie de l'impertinence du Titeuf de Zep. Heureusement, malgré ces bases très connues, le scénariste évite les lieux (trop) communs. Les trois personnages principaux, Mat l’aîné, Lili la sœur et Benji, l'impulsif petit dernier, permettent à l'auteur de transmettre toute une gamme de sentiments (peurs, colères, etc.) sans tomber dans la leçon de morale systématique. L'histoire est ainsi, tour à tour, légère, grave et toujours pleine d'esprit.

Pour illustrer cette gentille fable fleurant bon le fantastique, Dawid a également choisi une approche très mesurée. L'action se déroule dans une petite ville comme il en existe beaucoup et on trouve évidemment un gros arbre dans la cour de l'école. Tout serait normal si les héros ne décidaient pas, de temps en temps et très imprudemment pour ce qui est du cadet, de passer à l'action ! En outre, la mise en page très travaillée (plongées, contre-plongées, angles de vues audacieux) permet au dessinateur de donner un vrai dynamisme à la narration. Résultat, la lecture reste rythmée et prenante sur toute la longueur de l'album.

Une petite étoile juste en dessous de Tsih (titre romantique, mais guère gracieux) entame avec un certain brio SuperS. Une série qui devrait plaire aux jeunes lecteurs, quelle que soit leur planète d'origine !

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

SuperS
1. Une petite étoile juste au dessous de Tsih

  • Currently 4.63/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.6/5 (8 votes)

  • Dawid
  • Dawid
  • 08/2015 (Parution le 28/08/2015)
  • Les éditions de la Gouttière
  • 979-1-09-211125-5
  • 112

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Moka Le 16/09/2015 à 16:35:17

    Quelle actualité pour Dawid, qui après le renversant Dessus-dessous sorti au début de l’été, voit un troisième album rejoindre la déjà très belle collection des Éditions de la Gouttière. Un coup d’œil furtif sur la chouette couverture suffira désormais aux fidèles lecteurs pour reconnaître ce trait plein de peps que je ne me lasse pas de retrouver. Si les ambiances chaudes et colorées signant l’atmosphère de ses précédents titres sont au rendez-vous, voilà que l’audace s’invite dans ses planches et que Dawid nous offre de très jolies parenthèses graphiques qui taquine nos petits repères et habitudes de lecteurs. Un joli flou vient troubler le trait et la case pour laisser parler les instants nostalgiques qui surgissent parfois de la fumée d’un chocolat chaud. Un jeu de contraste efficace et surprenant qui s’accorde à merveille avec les passages plus légers et drôles de l’album.

    – Tu me racontes maman? – Je m’en souviens pas bien, tu sais. – Sinon, t’as qu’à inventer, c’est pas grave.

    Au scénario, nous retrouvons avec plaisir Frédéric Maupomé – un des papas de l’intrépide Anuki – qui brise le silence habituel de ses cases et ses bulles pour un format plus ambitieux et autant dire qu’il donne un très beau souffle à ce premier tome très prometteur qui saura satisfaire les amateurs de récits de super héros. Ce premier opus met ainsi habilement en place le décor, lance les enjeux majeurs de l’intrigue et se permet quelques premières révélations et rebondissements qui viennent piquer la curiosité des lecteurs qui seront, je l’espère, aussi fidèles que moi à cette série incontestablement à la hauteur de son titre…. Vivement la suite !
    La chronique complète :
    https://aumilieudeslivres.wordpress.com/2015/09/03/supers-maupome-dawid/