Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

La grande évasion 6. Tunnel 57

09/01/2014 4598 visiteurs 5.5/10 (4 notes)

1964. Trois ans après la construction du mur de Berlin, des jeunes gens décident de creuser un tunnel entre les parties ouest et est afin d’exfiltrer une fiancée, une sœur, une cousine… Long de cent quarante mètres, le boyau souterrain permettra à cinquante sept personnes de gagner la zone libre.

Avec Tunnel 57, point d’épopée mettant en valeur les capacités hors du commun de personnages hauts en couleurs. Il ne s’agit pas de dépeindre des êtres parvenant à affronter n’importe quelle situation grâce à leur talent martial, leur ingéniosité technique ou scientifique ou encore leur sens de l’observation et d’analyse. Olivier Jouvray dépeint des anonymes qui ont vu leur vie bouleversée par l’édification du « mur de la honte » et qui ne peuvent plus le supporter. Si le scénariste cible particulièrement un individu, ce n’est pas pour en faire un héros mais plutôt le symbole de ces « sans nom » qui choisissent de prendre tous les risques pour sauver un ou plusieurs membres de leur famille. Il s’attache à décrire l’état d’esprit de ces amateurs affrontant les dangers inhérents au montage d’un tel ouvrage par des apprentis sorciers, devant déjouer la surveillance exercée par les policiers est-allemands du haut de leurs miradors et ne sachant pas où ils vont déboucher.

Tout en atmosphère, ce récit bénéficie du très beau travail de Nicolas Brachet au dessin et d’Anne-Claire Jouvray à la couleur. L’alchimie s’opère entre le trait délicat et « crayonné » du premier et les choix habiles de la seconde sur des nuances de gris, créant un grain particulier et très agréable aux planches. C’est simple, épuré et terriblement efficace.

Un témoignage réussi et, pour une fois, personne ne pourra dire que c’est "trop gros" pour être crédible.

Par O. Vrignon
Moyenne des chroniqueurs
5.5

Informations sur l'album

La grande évasion
6. Tunnel 57

  • Currently 3.13/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.1/5 (15 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.