Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Nous, Anastasia R. 1. Villa Ipatiev

28/05/2012 2372 visiteurs 6.0/10 (1 note)

P ar sa brutalité et son inutilité, l'exécution des Romanov est restée gravée dans l'inconscient collectif. Cet événement, mêlant politique, révolution, romantisme et même fantastique avec l'ombre de Raspoutine, n'a pas manqué d'inspirer les créateurs de tous poils. Alimentés par les plus folles rumeurs de supposés survivants, films, reportages, romans et maintenant BD, se comptent par dizaines. Patrice Ordas et Patrick Cothias (Ambulance 13) apportent leur pierre à l'édifice avec Nous, Anastasia R.

Premier volume de la série, Villa Ipatiev, se déroule sur les quelques jours entourant le 17 juillet 1918, date du massacre de la famille impériale russe. Les scénaristes présentent les faits avec moult détails et une volonté sans faille de coller au plus près à la vérité historique. Les Romanov, maintenus au secret par les gardes rouges de Lénine, vivent, sans le savoir, mais sans être dupes, leurs dernières heures, tout en essayant de ne pas perdre la face. Nicolas II entretient un dernier espoir en organisant un plan d'évasion pour permettre à sa fille et héritière désignée, Anastasia, de s'évader le cas-échéant. Malheureusement, en se résumant finalement qu'à une longue introduction, l'histoire perd un peu en consistance au fil des pages. En dehors de ce bémol, le portrait psychologique très détaillé de ces condamnés en sursis est admirable de précision.

Le trait léger et tout en douceur de Nathalie Berr (Borderline, La maison de Dieu) s'adapte étonnement bien aux rigueurs de cette chronique. La dessinatrice dépeint toute la tension et la violence de la situation avec beaucoup de talent. De plus, la mise en page très variée arrive même à faire oublier que ce récit est quasiment un huis clos ! Les excellentes couleurs de Sébastien Bouet complètent parfaitement cet opus très esthétique malgré la froideur des propos.

Villa Ipatiev, tome un peu trop attentiste sur la forme, est néanmoins des plus agréables à lire.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Nous, Anastasia R.
1. Villa Ipatiev

  • Currently 3.17/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.2/5 (6 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.