Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Billy Brouillard 1. Le don de trouble vue

04/12/2008 25268 visiteurs 7.6/10 (7 notes)

B illy, sans ses lunettes, ne voit pas très bien ce que les autres, parents et petite sœur, voient. En revanche, sans ses lunettes, il voit ce qu’eux ne voient pas : des créatures fantastiques et horribles, le monde des ténèbres et ses dangers permanents. Et ça, il adore. Ceci dit, depuis que son chat Tarzan est mort, la Mort, qui le fascinait auparavant, n’exerce plus le même pouvoir de séduction. Mais il aimerait comprendre. Quitte à se faire aider par un vieil homme de légende, qu’on ne voit jamais et qui visite les maisons en fin d’année…

Billy Brouillard illumine une période du calendrier bédéphile où l’actualité est plus calme, pour ne pas dire terne. Tout d’abord, c’est un bel objet avec une couverture soignée qui se donne des allures de grimoire rigolo. Ce qu’il est d’ailleurs d’une certaine façon puisqu’on y trouve des rubriques telles que des extraits de l’Encyclopédie Curieuse et Bizarre de Cryptozoologie de Billy Brouillard ou des Dossiers d’Harry Price qui apprendront tout à leurs lecteurs à propos de bestioles et phénomènes étranges. Enfin tout ce que le jeune Billy semble avoir retenu et interprété à sa manière. Il y a aussi des poésies, un rien macabres, des récits, un rien macabres, des récits racontés sous forme de poésies, un rien macabres. Et un gadget, un plateau pour interroger les disparus.

Mais il y a surtout un conte dont le petit garçon est l’acteur, qui se développe au fil des pages. La construction prive de certitudes quant à la nature même du récit. Elle alterne en effet les segments qui racontent cette histoire avec des fiches encyclopédiques, vers (ceux qui riment bien qu’il y aient aussi des lombrics et des asticots)ou des parenthèses mettant en scène la présentation de certains des personnages secondaires que l’on retrouve dans la trame principale. Cet artifice entretient le mystère et brouille la supposée clairvoyance du lecteur. Au fur et à mesure des pages (qu'on tourne en arrêtant de les compter puisque presque tous les feuillets du livre portent le n°13), le jeu consiste plutôt pour lui à dresser inconsciemment la liste de ce que le livre n’est pas. Malgré les apparences, ce n’est pas une incursion dans le gothique grinçant façon Lenore, ni un recueil de situations gags, ni un manuel, ni un livre dédié aux seuls enfants, ni un livre à réserver aux adultes, et sans doute pas un hommage à Gilbert Shelton malgré le fait que Tarzan ressemble bigrement au chat de Fat Freddy. C’est autre chose qu’il faut soi-même découvrir en suivant jusqu’au bout le petit bonhomme à l’imagination fertile, en empruntant des sentiers aux apparences diverses : cases presque traditionnelles, illustrations, ombres chinoises, pages de gazette, articles pseudo-scientifiques. Un régal en matière de variété et de réalisation. Et qui ne manque pas d’ambition dans le propos puisqu’il ne se contente pas de parler de fantômes ou de vampires mais aborde aussi les terribles formes-pensées (matérialisations « éthérées » des pensées conscientes ou inconscientes), c’est dire si ça ne rigole pas. Enfin si, il suffit de voir la représentation de l’amour…

La dernière page venue, la conclusion s’impose d’elle-même : Guillaume Bianco (Will, Hot dog chez Soleil, Ernest et Rebecca au Lombard) surprend et mène son monde par le bout du nez de jolie manière avec son beau livre. A moins qu’en s’éloignant de ses gammes habituelles, il n’opère sa métamorphose en inaugurant la collection du même nom. Si Soleil réserve d’autres cadeaux de ce genre, la vue, non brouillée, risque bien de revenir à certains.

Par L. Cirade
Moyenne des chroniqueurs
7.6

Informations sur l'album

Billy Brouillard
1. Le don de trouble vue

  • Currently 3.80/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.8/5 (105 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    minot Le 30/10/2016 à 18:57:41

    Pas certain que cette BD convienne aux enfants, tant les sujets abordés sont morbides. A part ça, visuellement, c'est très chouette. Le dessin est vraiment plaisant et la mise en page est originale et variée. Un album et une série qui sortent vraiment de l'ordinaire, et qui fera plaisir à celles et ceux qui n'ont pas oublié leur âme d'enfant.

    Guppy1272 Le 20/04/2012 à 08:24:18

    Quelle belle surprise d'être tombé par hasard sur cette série hors du commun.
    Pour les fans d'humour noir et de poésie glauque, je considère ce tome 1 comme un chef d'oeuvre. Un nouveau style de BD dans un style rétro, qui apporte un vent de fraicheur à l'univers BD d'aujourd'hui.