Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

La légende de Cassidy 2. Le Syndicat des pilleurs de trains

03/11/2006 6090 visiteurs 4.0/10 (1 note)

T oujours accompagné de son sauveur « Sundance Kid », Sean Cassidy croise la route du célèbre Butch Cassidy et rejoint sa bande de hors-la-loi qui luttent contre l’oppression des propriétaires de bétail. C’est une page de l’histoire de la fin du XIXè siècle aux Etats-Unis qui va s’écrire.

La légende de Cassidy revendique l’appartenance à la catégorie « Western Social ». Un profil atypique, peut-être pour mieux se distinguer dans un domaine écrasé par des monstres sacrés comme Blueberry, Comanche, Durango ou même plus récemment Bouncer ? L’approche est en tout cas différente ici, la série ne pouvant s’appuyer sur un graphisme toujours à la peine. Postures malhabiles, perspectives insolites, visages difformes : beaucoup de petits défauts qui ne sont pas toujours dissimulés par une mise en couleur assez lumineuse (par infographie) mais elle-même fatigante à la longue.

Roger Martin (scénariste de Amerikkka) joue donc la carte de la petite histoire qui permet de revisiter la grande. Il le fait avec un certain formalisme, parfois pesant, qui n’est pas sans rappeler sur un concept proche Ce qui est à nous de David Chauvel (sur l’histoire de la mafia new-yorkaise). Sean Cassidy l’anonyme rencontre donc son célèbre homonyme Butch, dont le duo avec Sundance Kid a été immortalisé au cinéma par Robert Redford et Paul Newman : une référence mythique qui pèse lourd quand le livre que l'on tient en main est bien moins réussi. Malgré un thème plutôt intéressant, l’intrigue s’enlise en effet trop vite dans quelques longueurs. La faute en particulier à l’usage d’une voix off omniprésente, qui empêche de s’impliquer dans l’histoire et malgré l’alibi social, le choix de reléguer au second plan des codes habituels du western finit par peser.

Dommage car s’il est un domaine dans lequel l'actualité BD n’est pas très chargée, c’est bien le western. Il reste un tome dans la trilogie pour sauver ce qui peut encore l’être, et La légende de Cassidy s’éloignera ensuite vers deux autres cycles, un sur la Guerre d’Espagne et un autre sur la Guerre Froide. Des univers moins explorés dans lesquels les auteurs seront peut-être plus à l’aise…

Par M. Antoniutti
Moyenne des chroniqueurs
4.0

Informations sur l'album

La légende de Cassidy
2. Le Syndicat des pilleurs de trains

  • Currently 3.50/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.5/5 (8 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.